Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 07:09
je transmets

link


Arcachon : sauver les parcs à huîtres
Arcachon : sauver les parcs à huîtres
DDM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La préfecture de la Gironde a interdit jeudi la consommation des huîtres et moules du bassin d'Arcachon prélevées après le 3 août, à la suite de tests sanitaires défavorables menés par l'Ifremer, a-t-elle annoncé dans un communiqué.


"Dans le cadre de la surveillance de la qualité sanitaire des huîtres et moules du bassin d'Arcachon, les résultats des derniers tests biologiques effectués par des laboratoires Ifremer jeudi 7 août se sont révélés positifs (défavorables, ndlr)", selon la préfecture, qui interdit "le transport, le stockage, l'expédition et la vente à la consommation" de l'ensemble des coquillages.


En réaction à cette nouvelle interdiction, le bureau de la section régionale conchylicole d'Arcachon a annoncé qu'il démissionnait jeudi.


"En l'absence de réponse sur les causes de la mortalité des souris (sur lesquelles sont pratiqués des tests, ndlr), les ostréiculteurs décident d'entamer des procédures judiciaires pour pollution", ont-ils indiqué dans un communiqué.


Les coquillages concernés par l'interdiction qui ont déjà été expédiés doivent faire l'objet d'un retrait par les professionnels du secteur alimentaire, a précisé la préfecture.


L'interdiction en cours sera levée lorsque deux analyses biologiques successives auront montré que la situation est redevenue normale.


La préfecture avait déjà interdit le 24 juillet la consommation des huîtres du banc d'Arguin pour le même motif.


Les "tests de la souris" consistent à injecter des extraits d'huîtres à des souris pour déceler la présence éventuelle dans les huîtres et les moules de micro-algues toxiques pour l'homme.


Ils sont effectués de façon systématique, au moins une fois par semaine, pendant la "période à risque", du 1er avril au 31 août.


Ce test, le seul réglementaire au niveau européen, alimente l'incompréhension des ostréiculteurs d'Arcachon.


En 2006, les rongeurs mouraient alors que les analyses chimiques ne montraient pas de traces de dinophysis, la micro-algue toxique la plus commune en France.

 

 

Par ailleurs, dans l'Hérault, la récolte et la commercialisation des huîtres et des moules provenant du plus important secteur de production de l'étang de Thau ont été provisoirement suspendues jeudi par le préfet, après des analyses microbiologiques dont les résultats étaient supérieurs à la norme autorisée.

 






Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Animaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche