Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 09:46
je diffuse




L'organisation écologiste Greenpeace a débuté son opération visant à empêcher la pêche au chalut dans une zone maritime protégée au large de la Suède en y immergeant des obstacles, a-t-elle annoncé lundi, en jetant à la mer 180 blocs de pierre, pesant « de deux à trois tonnes », afin de gêner ainsi les chaluts trainés par les pêcheurs.
 
 
Les blocs de pierre doivent être immergés dans les zones, classées Natura 2000, de Flauden (104 km2) et Lilla Middelgrund (179 km2), à une vingtaine de kilomètres au large du port de Varberg, sur la côte sud-ouest de la Suède.
 
 
« Nous avons commencé à couler les blocs de pierre dans la zone de Flauden », située dans la baie du Kattegat entre la Suède et le Danemark, explique Staffan Danielsson, porte-parole de Greenpeace pour cette opération, qui a débuté à O9h30 GMT.
 
« Nous entendons rester une semaine sur place pour réaliser l'opération et dès que nous aurons terminé dans le Flauden, nous commencerons dans le Lilla Middelgrund », explique M. Danielsson.

Sursis pour le cabillaudDes dangers pour l'environnement ?
 
 
Concernant d'éventuels dommages que pourrait engendrer l'opération, Staffan Danielsson a affirmé qu' « elle n'aurait aucune conséquence négative sur l'environnement », et assuré que l'organisation avait procédé à une analyse des risques, validée par des chercheurs.
 
 
« Nous allons immerger les pierres de façon stratégique », affirme t'il, relevant au passage qu'il y avait déjà des pierres disposées naturellement au fond de la mer.
 
 
 
Le Ministre suédois de la Pêche en colère

 
 
Dans une tribune, publiée samedi par le quotidien Dagens Nyheter, le ministre suédois de l'Agriculture et de la pêche, Eskil Erlandsson, accuse Greenpeace de torpiller un projet d'accord avec le Danemark sur l'interdiction de la pêche au cabillaud dans les eaux du Kattegat, où il est très menacé.
 
 
M. Danielsson répond en estimant que le gouvernement suédois prenait « le cabillaud en otage », d'autant que « dans le Kattegatt, les réserves de cabillaud sont déjà presque épuisées, et il y a d'autres choses à protéger dans ces fonds marins, la biodiversité, des bancs de sable, des coraux, des forêts d'algues ».


 

Par C & L - Publié dans : ACTUALISTES, INFO - Communauté : Protection des animaux

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Animaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche