Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 10:07
je diffuse



Alain Vadet et les chats euthanasiés :

« Je ne suis pas concerné par ce dossier,

il me dépasse complètement »


vendredi 14.08.2009, 04:42 - La Voix du Nord

 Le Dr Alain Vadet répond aux attaques le mettant en cause.
Le Dr Alain Vadet répond aux attaques le mettant en cause.

|  INTERVIEW |



C'est dans son bureau de vétérinaire à la retraite que le Dr Alain Vadet nous a reçus pour s'exprimer plus d'un an et demi après sa garde à vue et à quelques semaines de son renvoi en justice.

 

 


 

Quelle est votre réaction après votre renvoi devant le tribunal pour l'affaire des 47 chats euthanasiés ?


« Je n'ai pas connaissance de mon renvoi devant un tribunal. Donc, j'attends que la justice m'envoie une lettre ou un huissier. »




Est-il exact que vous avez cessé votre activité ?


« Je suis en retraite depuis le 30 juin. Après 40 ans d'exercice.

 

 


La sanction du conseil de l'ordre des vétérinaires (*) a-t-elle précipité cette prise de décision ?


La sanction du conseil de l'ordre n'a rien changé pour mon départ à la retraite car j'arrête mon métier pour des raisons strictement médicales. J'ai les vertèbres lombaires avec des trous dedans. Normalement, je devrais être paralysé à l'heure où je vous parle. »



Après l'essentiel d'une carrière sans ennui, vos dernières années ont été difficiles (garde à vue, instruction à l'ordre des vétérinaires). Pourquoi selon vous ?


« Mes ennuis ont démarré six jours après que la SPA dont je suis président depuis 1991 a décidé de reprendre le logement de l'un de nos salariés.

Je dois être à onze plaintes contre moi aujourd'hui pour abus de biens sociaux, détournement de fonds, captation de clientèle, d'héritage, brutalité envers les animaux, euthanasie d'animaux sans raison, diffamation, injures publiques et j'en oublie. Je ne me souviens plus de tout. Mais c'est un bon résumé !

 



Ces plaintes ont-elle abouti ?


« Presque toutes les plaintes ont été rejetées ou classées sans suite, dont la dernière qui m'a valu la garde à vue. Le procureur vient de la classer sans suite. Elle concernait des détournements de fonds, des captations d'héritage... Je n'ai pas encore bien compris si j'avais le droit d'accéder au dossier car je voudrais savoir qui a déposé plainte. Officiellement, je ne le sais pas. »




Concernant l'examen par la justice de trois des 47 chats euthanasiés par vos soins qui avaient la PIF (péritonite infectieuse féline), vous prétendez qu'aucun n'a jamais été autopsié. Pourquoi alors vous a-t-on renvoyé en justice ?


« Effectivement aucun chat n'a jamais été autopsié donc il n'y a pas de rapport d'autopsie dans le dossier. De plus, personne n'a jamais cherché à savoir si mes tests étaient vrais. Ils ont toujours été reconnus comme justes. Par contre, les enquêteurs ont trouvé intéressant de chercher le virus. Or, les tests que j'ai réalisés visaient à chercher des anticorps, une clé qui tourne une serrure sur le virus pour le tuer. Ce sont deux choses qui n'ont rien à voir. J'avais prévenu l'enquêteur en chef qu'il ne cherchait pas la même chose que moi et donc que fatalement les résultats ne seraient pas comparables.

Ils ont campé sur leurs positions, même s'ils n'ont pas cherché à contester mes tests...




Ce sera une affaire difficile à juger pour un juge non spécialiste...


« Ce sera une affaire impossible à juger puisque le test que j'ai utilisé a une autorisation de mise sur le marché. Le tribunal va donc contester l'autorité qui a donné cette autorisation de mise sur le marché. À la limite, je ne suis pas concerné par le dossier, il me dépasse complètement. » 




La SPA assurait autrefois le ramassage des animaux errants, et plus dorénavant. Pourquoi ?


« À la demande du maire de Boulogne, le ramassage a été confié le 21 décembre 2007 à Opale capture environnement, une société qui avait trois mois d'existence, pour le même tarif que celui de la SPA. (...) Les mauvaises langues diront qu'Opale capture a été choisie et pas la SPA car je suis conseiller municipal d'opposition à Boulogne. »



Et les bonnes langues ?


« Et bien, elles ne trouvent pas de raison ! » •

 


PROPOS RECUEILLIS PAR OLIVIER MERLIN

 


> (*) Une condamnation de l'ordre des vétérinaires à deux mois avec sursis d'interdiction d'exercer pour ne pas avoir respecté le libre-choix du vétérinaire par l'adoptant en juillet 2008.

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie
commenter cet article

commentaires

Bob 18/01/2010 20:35


Et ta soeur ?


Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche