Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 08:45

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Actualité >

Environnement

Des plantes pour nettoyer les sols pollués

Des fleurs qui absorbent les polluants des sols et les stockent dans leurs feuilles afin qu’on puisse les récupérer. C’est ce petit miracle qui est en train d’être testé dans un ancien village minier du Gard.

Boris De La Cruz | Publié le 23.04.2012, 09h05

 

 

 

 

 

SAINT-LAURENT-LE-MINIER (GARD), JEUDI. Daniel Favas, adjoint à l’environnement, montre les plantes qui dépolluent les sols de la commune.

SAINT-LAURENT-LE-MINIER (GARD), JEUDI. Daniel Favas, adjoint à l’environnement, montre les plantes qui dépolluent les sols de la commune. | (LP/BORIS DE LA CRUZ.)

 

Ce n’est pas de la science-fiction. Dans un petit village du Gard, on utilise actuellement deux végétaux différents pour dépolluer des sols contaminés depuis des décennies aux métaux lourds. La technique était testée depuis deux ans sur 250 m2, mais l’expérimentation vient de passer à un stade supérieur puisque ce sont maintenant quelque 2 ha qui sont en de plantation dans le petit village de Saint-Laurent-le-Minier, sur la zone la plus souillée de la commune, au hameau dit de la Papeterie.


Cette « chimie verte » vise à récupérer, dans les terres lourdement polluées, les traces de zinc et de plomb laissées par un siècle d’exploitation minière. Noccaea caerulescens à fleurs bleues et Anthyllis vulneraria à fleurs jaunes se sont adaptées avec le temps aux terres contenant des métaux lourds et arborent des fleurs qui ne poussent que dans cet environnement défavorable. C’est dans leurs racines que les minéraux circulent avant d’être séquestrés dans les feuilles. « Celles-ci sont ensuite séchées, puis transformées de manière écologique pour l’industrie pharmaceutique, explique Claude Grison, professeur à l’université de Montpellier et chercheur au CNRS. Par exemple, le zinc devient ainsi chlorure de zinc, un produit que l’on retrouve ensuite dans d’élaboration de nombreux médicaments. »

Jusqu’en 1991, l’extraction de plomb et de zinc faisait la richesse de cette vallée encaissée des Cévennes. Après la fermeture des mines, outre la difficulté de la reconversion économique, un énorme problème est apparu : la pollution des sols aux métaux lourds à des taux bien supérieurs à la normale.

« On a interdit la vente des fruits et légumes récoltés dans le village, notre oignon des Cévennes, qui était en AOC (NDLR : appellation d’origine contrôlée) a été déclassé, les agriculteurs se sont retrouvés sans activité à cause de la pollution, déplore Daniel Favas, adjoint à l’environnement. Il y a même eu un cas de saturnisme. »

Il y a quelques années, une opération très coûteuse a tenté de dépolluer superficiellement… Sur plusieurs hectares, 50 cm de terre ont été grattés et remplacés par une glèbe propre. « Deux ans plus tard, les sols étaient autant pollués qu’avant l’opération, se lamente l’élu. C’est vrai que ces deux plantes sont un espoir pour notre commune de lutter écologiquement, et à moindre coût, contre cette pollution qui pourrit notre vie au quotidien et empêche le village de se développer. »


Le Parisien

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche