Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 07:12

je partage

 

source : link

 

 

Le condamné à mort Troy Davis a finalement été exécuté

dans la nuit de mercredi à jeudi, heure de Paris, par injection létale.

 

http://www.francesoir.fr/sites/default/files/imagecache/article_image/sipa_ap21096487_000001.jpg

Des partisans de Troy Davis se sont également réunis devant la Maison-Blanche AP/Charles Dharapak/NBC

 

 

 

Il aura clamé son innocence jusqu'au bout.

Troy Davis 42 ans est mort ce jeudi matin à 5h08, heure de Paris, dans le pénitencier de Jackson en Géorgie.

Rien n'y aura fait.

Ni les manifestations de soutien, ni les ultimes recours - tous rejetés - déposés par ces avocats, l'homme condamné en 1991 pour le meurtre d'un policier blanc a été éxécuté par injection létale.


Devant la famille du défunt, les autorités et les quelques journalistes présents il a eu ces quelques mots en évoquant la mort du policier : « Ce n'était pas de ma faute, je n'avais pas d'arme (…). A ceux qui s'apprêtent à m'ôter la vie, que Dieu vous bénisse ».

 

Il a également eu quelques mots pour ses avocats leur demandant de tout faire pour le faire innocenter même après sa mort.

Le décès de Troy Davis a été constaté une quinzaine de minutes après le début de la sentence.

A l'extérieur de la prison des centaines de personnes ont accueilli la nouvelle dans un profond abattement après avoir espéré pendant des heures un improbable geste de la Cour Suprême des Etats-Unis qui a finalement autorisé la mise à mort du condamné.

La France "déplore" sa mort


Troy Davis avait déjà échappé par trois fois à la mort, son exécution ayant été reportée grâce à de multiples recours judiciaires évoquant des doutes quant à sa culpabilité.

 

Lors de son procès, neuf témoins l'avaient désigné comme l'auteur du coup de feu mais l'arme du crime n'avait jamais été retrouvée et aucune empreinte digitale ou ADN n'avait été relevée.

 

Depuis, sept témoins s'étaient rétractés, certains d'entre eux affirmant avoir été incités par la police à accuser Troy Davis.

 

Le président Barack Obama avait fait savoir mercredi soir qu'il se refusait à intervenir.

 

Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a indiqué qu'il n'appartenait pas au président « de peser sur des affaires spécifiques comme celle-ci, qui est une procédure d'Etat fédéré ».

 

Immédiatement après l'annonce de son exécution, le gouvernement français a déploré la mort de l'homme qui est resté 20 ans dans le couloir de la mort : « Nous déplorons vivement que les nombreux appels à la clémence n'aient pas été entendus indique le ministère des Affaires étrangères et européennes. La France réaffirme son opposition à la peine de mort, quels que soient les lieux et les circonstances. Elle rappelle que toute erreur judiciaire dans son application est irréversible. Alors que plus des deux tiers des États dans le monde ont aujourd'hui renoncé à ce châtiment, en droit ou en fait, ce cas illustre la nécessité de poursuivre le combat pour l'abolition universelle et définitive de la peine de mort ».



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc à savoir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche