Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 19:34

je partage

 

source : link

 

 

 

http://www.univers-nature.com/images/argile-indications-therapeuthiques/argile-therapeutique-en-poudre.jpg

 

 

 

 

Observez les argiles, elles nous offrent un arc-en-ciel de couleurs naturelles, si proche de celui qui se laisse admirer quand pluie et soleil se marient. Cette image pour nous rappeler que les argiles, indissociables de l'eau et du soleil, s'appliquent très humides. On sait en effet qu'une argile sèche ne possède pas de vertus curatives: seule l'argile humide est capable d'échanger quelques-uns de ses ions (selon de récentes recherches). Mais l'argile a toujours accompagné l'homme et ses rites à travers les siècles et les traditions...

    Au nord de la Nouvelle-Guinée, hommes, femmes et enfants s'enduisent d'argile lors de la venue des boues. Quand l'eau inonde les terres, elles entraîne dans son sillage la glaise qui se fond et se confond à tout ce qu'elle touche. En quelques jours, la masse visqueuse imposée par la nature transforme pour quelques mois paysages, habitations et personnages. Pour ce peuple, c'est une période de profusion, offrant à tous les habitants une nourriture abondante. La Terre, pour ce peuple, est encore une bénédiction! Alors que dans nos régions, elle retrouve seulement sa dignité!
  
En Australie, certains peuples indigènes sont, depuis des générations, géophages, c'est-à-dire qu'ils ingèrent de l'argile pour se nourrir.

    A Hawaii, nombreuses sont encore les croyances ancestrales, mais cette fois c'est l'argile rouge qui est mise à contribution pour purifier l'esprit. A certaines lunes, les adeptes de l'argile s'enduisent le corps de cette terre rouge, prient et gratifient le ciel afin de les purifier. De couleur sang, cette argile est censée libérer leur esprit en absorbant toutes les possessions négatives qui bloquent leur évolution. Puis ils plongent dans l'eau limpide de l'océan qui retient l'argile purificatrice, les libérant ainsi du mal.

    En Asie, depuis des millénaires, les maquillages de fêtes sont souvent orchestrés avec des ocres et des argiles de couleurs suivant des thèmes bien précis. Les mimiques, suivant le chatoiement des argiles, engendrent joie ou tristesse en soulignant le rôle des acteurs.

    Dans le monde entier, les découvertes sont tout aussi intrigantes pour l'homme ou la faune. Les animaux n'hésitent pas à se plonger dans l'argile pour se soigner, leur instinct naturel les guidant vers le bien-être.

    Que ce soit la bécasse, trouvée avec un lien de plante enduit d'argile, un vieux sanglier recouvert de boue pour soigner une blessure profonde, certains oiseaux de Pérou qui se gavent d'argile pour se purger de graines toxiques dont ils se nourrissent, les pigeons à qui l'on distribuent l'argile verte comme un complément alimentaire pour les soustraire aux infections diverses, les veaux de nos contrées auxquels on distribue en plus dans leur ration quotidienne une dose d'argile verte illite contre les diarrhées infectieuses mortelles, les porcs qui recherchent pour leur équilibre intestinal de nombreux oligo-éléments, les jeunes chiots se précipitant sur un tas d'argile pour se purger, homes ou animaux ont souvent recours à notre Terre mère qui, sans relâche, nous offre tout son potentiel vital pour nous soigner dans une synergie constante et naturelle.

    Dans la Bible, l'homme façonné avec l'argile à l'image de Dieu est resté sans doute très allégorique mais aujourd'hui, quelques réflexions nous reviennent à l'esprit.

    Des chercheurs américains ont découvert que l'argile aurait contitué les premiers acides aminés qui se trouvent dans certaines protéines permettant ainsi l'enchaînement d'acides ribonucléiques (ARN) avec ceux de l'ADN. 

Pourquoi l'argile, agissant comme récepteur, n'apporterait-elle pas une solutions à nos nombreux maux ? Dans le monde entier, les découvertes, bien que quelques fois dubitatives, ne font que lever le voile sur ce si noble élément. Les nouvelles technologies nous ont permis de comprendre la complexité et la diversité des argiles. A nous maintenant d'en faire bon usage...

 

Suite:

 Verte : multi-usages

De nos jours, déjouant le progrès, l'argile verte entre de plus en plus dans notre hygiène de vie et cohabite – sans que l'on n'en ait toujours conscience – avec nous.
Elle s'est glissée subrepticement sous la forme de cures, gélules, poudres, cataplasmes, bains, masques de beauté, et a su prendre une large place depuis 40 ans au sein d'une thérapie naturelle, grâce à l'innovation performante dans les contrôles scientifiques qui crédibilisent aujourd'hui l'argile aux yeux de la médecine officielle.

    Depuis 40 ans, l'argile verte est appréciée pour ses qualités thérapeutiques. Il est préférable de la choisir séchée au soleil afin d'en préserver ses charges en énergie vitale. Cette argile devra être prélevée et séchée sur un site protégé, loin de tout risque de contamination et de pollution émanant des sites nucléaires et des grandes villes. En effet, de récentes découvertes ont démontré que l'argile avait la propriété d'absorber facilement les émanations radioactives dangereuses.

    Pourtant, dans un autre contexte, elle sait aussi être objet de survie pour la population d'Ukraine où la pollution radioactive provoque de nombreuses maladies, surtout parmi les enfants. Dans ce pays en détresse, l'argile verte, qui possède un fort pouvoir absorbant, a été utilisée pour la décontamination du lait de vache. On y distribue quotidiennement dans l'alimentation des bovins contaminés un pourcentage d'argile verte qui entraîne, en les captant comme une éponge, toutes traces de radioactivité. On a ensuite constaté que le lait de ces vaches était rendu propre à la consommation.

    Pour permettre de telles propriétés, l'argile verte thérapeutique doit rester entièrement naturelle et séchée au soleil. Bien sûr aucun lessivage ne sera effectué sur cette argile puisque l'eau entraînerait de nombreux oligo-éléments. L'argile verte thérapeutique doit présenter obligatoirement des normes pharmaceutiques ou cosmétologiques.
    C'est la raison pour laquelle les stocks d'argile verte thérapeutique dans les carrières réservées à usage paramédical sont considérables, assurant ainsi la qualité qui garantit aux consommateurs, aux scientifiques et aux cliniciens un produit d'une qualité constante.
    Seule l'argile verte est employée à des fins thérapeutiques. Elle fait l'objet de recherches fondamentales. Les leitmotiv de l'argile sont : absorption, adsoption, cicatrisation, reminéralisation. Son champ d'action est étendu puisque l'on sait depuis peu que l'illite absorbe in vitro plus de 99% des germes pathogènes comme la listeria monocytogène, proche des lactobacilles, en un peu moins de douze heures. Quand à la recherche sur le candida albicans, champignon de la famille des levures, c'est en un peu moins de dix heures que les résultats permettent une conclusion irréfutable, démontrant scientifiquement l'inhibition de l'argile verte illite lors de nombreux essais. L'argile verte thérapeutique doit présenter des critères de propreté micro-biologique, assurant ainsi à l'usager toutes les garanties qu'il est en droit d'exiger. En usage externe, l'argile verte doit être appliquée en épaisseur d'un centimètre minimum. L'argile n'est active que si elle conserve un maximum d'humidité. C'est l'eau qui rend possible l'échange ionique et lui confère ses propriétés exceptionnelles.

De toutes les couleurs

Classique et très répandue, l'argile verte n'occupe pas seule le devant de la scène, ses petites soeurs, moins connues mais tout aussi extraordinaires, se démarquent par leurs belles couleurs.
Découvrons-les brièvement :

Les argiles rouges ou jaunes ont subi une oxydation très spécifique. Le fer, le cuivre et le zinc leur donnent cette teinte chatoyante. Très appréciées pour la beauté, ces argiles sont utilisés en masque, en bain, recommandés exclusivement en applications externes.

L'argile blanche est une argile délavée plusieurs fois. Afin de lui reconstituer son blanc laiteux, on la plonge dans des bains qui sont ensuite filtrés. Ainsi, les grains de l'argile deviennent extrêmement fins et laiteux.
L'argile blanche s'utilise en cosmétologie pour la préparation des crèmes, des laits démaquillants, des masques de beauté. Son pH neutre respecte parfaitement l'équilibre naturel de l'épiderme.
    C'est la petite soeur pauvre des argiles, sa faible minéralisation en fait une argile douce puisque peu active, mais le fort pourcentage d'aluminium restant en fait un excellent cicatrisant naturel. Elle est recommandée sur les épidermes fragiles, elle éclaircit le teint et active la cicatrisation sur les peaux acnéiques.
    Elle s'emploie aussi comme talc sur les fesses de bébé, en cas de feux de dents ou de rougeurs diffuses. Elle s'utilise aussi en masque sur des épidermes très fragiles.

Dans l'industrie aussi...

    Dans l'univers industriel, on utilise volontiers des argiles comme les bentonites, les montmorillonites, les kaolinites, les dolomites ou les attapulgites. Elles sont utilisées pour absorber, dégraisser, filtrer...
    Les bentonites et les montmorillonites servent pour leur pouvoir pompant dans la clarification des vins, pour dégraisser la laine, pour affiner certains produits pétrochimiques.
    Les bentonites et les dolomites sont utilisées pour soutenir certaines fondations.
    Les Kaolinites notamment – les argiles blanches en font partie – sont employées dans l'industrie de la cosmétique pour fabriquer des rouges à lèvres et des fards à joue.

Les principales variétés

    Les argiles sont des minéraux constitués en majeure partie d'oxydes d'alumine et de silice. Leur couleur est provoquée par l'oxydation de certains de leurs oxydes, mais elle peut se produire à cause d'autres interférences.
    La structure des argiles est très importante dans l'utilisation dite «  thérapeutique ». A chaque espèce appartient une structure très spécifique.

Les argiles phylliteuses comme les illites, les smectites, les bentonites, les montmorillonites sont des phyllosilicates formés par l'empilement de feuillets alternant des couches de tétraèdres et de couches d'octaèdres, ce qui leur donne le nom commun « d'argiles phylliteuses », ou scientifique de « phyllosilicate d'alumine ».
    On peut en extraire deux familles, une qui ne gonfle pas en présence de l'eau : l'illite, et les autres qui peuvent absorber jusqu'à vingt fois leur volume d'eau : smectite, bentonite et montmorillonite.
    Ces familles contiennent en général 60 à 80% d'argile prédominante et d'autres argiles en moindre quantité formant un mélange naturel.

Les argiles dites Kaolin présentent une disposition structurale en forme d'enroulement (tube), ces argiles blanche,rouge ou rose sont constituées en majeure partie de kaolinite (90%). Elles restent neutres et douces et conviennent parfaitement aux épidermes sensibles et fragiles. Elles ont peu ou pas d'échange ionique et ne gonflent pas.

Les argiles attapulgites et sépiolites présentent une structure en forme de fibres minuscules qui se rapprochent de l'amiante. Elles sont utilisées pour les litières à chat.

    Toutes les argiles possèdent des charges superficielles négatives que l'on appelle cations tels que calcium, sodium, potassium ou magnésium. Ces cations sont appelés « cations échangeables » car ils n'appartiennent pas à la structure cristalline de l'argile, ils peuvent être remplacés par d'autres cations normalement présents dans le milieu de contact.

    Les argiles, et malgré leurs similitudes, n'interfèrent pas de la même manière. De plus, il ne faut pas perdre de vue que certains argiles possèdent de nombreux métaux lourds et que d'absorber des argiles provenant de différents sites d'extraction sans connaître la composition minéralogique des minéraux peut-être très dangereuse pour la santé.

Le séchage au soleil
 
    Le séchage au soleil est préconisé pour conserver à l'argile toutes ses propriétés. Les soleil traite l'argile par ses rayons ultraviolets et la déshydrate par une évaporation effectuée de l'intérieur vers l'extérieur, naturellement et en douceur, sans déstabiliser la structure de l'argile qui doit toujours contenir une quantité de particules d'eau permettant l'hydratation rapide qui favorisera la libération des cations migrants.
    Le lessivage et le séchage au four sont contraire à l'efficacité naturelle et totale d'une argile. Le lessivage fait disparaître les ions disponibles, l'argile s'en trouve modifiée et ne sera plus capable d'effectuer d'échange ionique.
    En ce qui concerne la méthode de séchage au four, l'eau contenue dans l'argile s'évapore sur la partie extérieure et forme une coque dure, plus difficilement hydratable, neutralisant les échanges ioniques.

Les normes européennes

Toutes les nouvelles recherches technologiques permettent de présenter des critères de qualité pour le consommateur. Aujourd'hui, bon nombre d'argiles sur le marché présentent ou affichent des critères alimentaires, des critères de qualité ou des critères mentionnant le séchage au soleil, ce qui n'est pas le cas de toutes les argiles! On peut considérer que l'illite disponible sur le marché est en conformité avec la réglementation alimentaire puisqu'elle détient un agrément alimentaire délivré par le Conseil supérieur d'hygiène de France, ce qui implique qu'elle soit également sous Normes Qualité Européenne. Cette argile supporte des normes pharmaceutiques draconiennes (médicament à base de plantes). Cette conformité devrait lui permettre d'obtenir ce que l'on appelle les normes ISO 9002 (certification de la haute qualité) qui peut être vérifiée de l'extraction à la mise sur le marché.

Des analyses draconniennes

    Les analyses minérologiques grâce à la diffraction des rayons X pour détailler la présence des divers éléments ou oligo-éléments où plus de 40 éléments sont recensés.
    L'analyse microbiologique sur chaque lot de fabrication, c'est la raison pour laquelle des numéros de lot figurent sur les emballages afin de pouvoir reprendre à tout moment pour chacun d'entre eux les contrôles effectués, et d'en vérifier la qualité.
    L'argile verte illite fait l'objet constant d'études, pour prouver sa capacité à adsorber certaines bactéries ou champignons. En effet, l'argile verte illite inhibe certains germes pathogènes à hauteur de 99,997% comme le prouvent les résultats sur la listeria monocytogène, proche des lactobacilles et des streptocoques, qui possèdent un pouvoir pathogène important. En effet l'infection qu'elle génère, la listériose, est mortelle dans 30% et provoque une septicémie ou la méningite chez le nouveau-né. On constate le même phénomène sur le Candida albicans et sur une eau chargée avec une suspension microbienne contenant entre autre une souche Staphyloccus aureus.

Masques et bains à l'argile rouge ou jaune

Masque de beauté à l'argile pour peaux fragiles :

Prenez un bol,versez une cuillerée à soupe d'argile rouge ou jaune en poudre, ajoutez l'eau minérale, mélangez pour obtenir une pâte lisse et onctueuse. Vous pouvez ajouter une cuillerée à café d'huile d'avocat. Appliquez ce masque en épaisseur, laissez agir 10 minutes (ne laissez pas sécher) et ôtez à l'eau tiède. Appliquez ensuite une crème de jour hydratante.

Masque pour peaux sensibles et sèches :

Versez dans une coupelle une cuillerée à soupe d'argile rouge ou jaune en poudre. Dans de l'eau de source, ajoutez une petite cuillerée à café de son biologique, faites frémir l'ensemble quelques minutes, laissez refroidir. Additionnez cette préparation à l'argile puis mixez une fraise de votre jardin que vous ajouterez à cette pâte. Appliquez sur l'ensemble du visage en couche épaisse, laissez agir 10 minutes, sans laisser sécher, ôtez à l'eau tiède. Appliquez ensuite une crème hydratante.

Masque pour peaux grasses :

Dans une coupelle, versez une à deux cuillerées à café d'argile rouge ou jaune, en poudre. Mêlez avec une eau de source, ajoutez un jus de concombre frais. Appliquez sur l'ensemble du visage en épaisseur. Laissez agir une quinzaine de minutes, ôtez à l'eau tiède. N'oubliez pas de passer une crème onctueuse pour hydrater l'épiderme.

Masque adoucissant à l'argile blanche :

Préparez quelques heures à l'avance une infusion avec deux cuillerées à soupe d'eau de source et une cuillerée à café de son biologique, laissez refroidir et filtrez.
Dans une coupelle, versez deux bonnes cuillerées à soupe d'argile blanche en poudre, additionnez l'infusion et la pulpe d'un quart d'avocat.
Appliquez sur l'ensemble du visage, laissez agir pendant 20 minutes.
Ôtez à l'eau tiède, séchez l'épiderme avec un mouchoir en papier et passez une crème hydratante.

Bain affinant :

    Avec les beaux jours, quoi de plus normal qu'une femme pense à sa ligne. L'argile rouge peut être une fois de plus l'objet d'un excellent drainage des toxines dans le bain amincissant.
    Faites couler un bain à température de 38°C. Ajoutez 300 g d'argile rouge en morceaux. Pendant l'écoulement du bain, préparez une décoction de 100 g de reine des prés (fleurs), 100 g de bouleau (feuilles) et 100 g de vigne rouge. Faites bouillir l'ensemble des plantes et additionnez-les au bain. Immergez-vous dans l'eau pendant 20 minutes. Vous pouvez prendre deux bains par semaine.
    Dans un premier temps, ce bain affinant ne provoque pas instantanément une perte de poids, l'efficacité se traduit rapidement par une perte en centimètres. Pour surveiller l'évolution de la phase adipeuse, armez-vous d'un mètre, d'une feuille de papier et reportez toutes les mesures que vous coudrez contrôler (cuisses,hanches...) et, courage, dans quelques semaines, à vous la ligne !
    Plus ingénieux et moins astreignant, certaines marques proposent des gammes de produits amincissants prêts à l'emploi qui donnent des résultats épatants (demandez conseil dans votre boutique de produits naturels).

Emplâtre d'argile verte

Prenez un plat en terre ou en verre, versez la dose d'argile verte en morceaux nécessaire à votre emplâtre. Couvrez d'un centimètre d'eau. Laissez gonfler l'argile Malaxez pour obtenir une pâte lisse et épaisse Avec cette pâte, préparez votre cataplasme. Vous pouvez appliquer la pâte d'argile verte directement sur la peau – un bon centimètre d'épaisseur – au niveau de la zone douloureuse. Vous pouvez aussi prendre un linge fin puis placer l'argile verte – toujours en épaisseur – au centre de ce tissu et apposer cet emplâtre sur la zone à traiter.

> Dans le cas d'une plaie, l'argile va assainir la zone lésée puis activera la cicatrisation sans altérer les tissus sains environnants.

> Dans le cas d'abcès, de lésions virulentes, l'argile va agir en trois temps :
l'argile va « mûrir » l'abcès : il va devenir plus important, plus rouge et, finalement, s'ouvrir. Elle va nettoyer la source d'infection en la vidant complètement. Elle active la régénération des cellules, permettant ainsi une cicatrisation très rapide.

> Dans le cas de douleurs diffuses, l'argile absorbe l'inflammation en diffusant certaines particules qui lui sont propres et met en route un processus de régénération contribuant, dans un premier temps, à diminuer la douleur.

> Dans le cas d'infection vaginale : en injection, l'argile donne une fois de plus toute sa mesure et permet des résultats surprenants sur les mycoses.

La Cure d'argile

Au printemps, faites une cure d'argile verte qui sera bénéfique à votre organisme. Elle effectuera un drainage salutaire des toxines en vous redonnant de l'énergie.

Argile : verte, en poudre, séchée au soleil.

Préparation : le soir, versez avec une cuillère en bois (pas de contact métallique) la valeur d'une cuillerée à café d'argile verte dans un verre d'eau. Remuez et laissez reposer cette préparation toute la nuit.

Cure :
le matin, quand l'argile s'est redéposée au fond du verre

Deux cas :

- vous ne présentez pas de problèmes de constipation et vous remuez la préparation argile + eau pour le boire le matin à jeun
- vous présentez des faiblesses intestinales. Dans ce cas, vous n'ingérez que l'eau en laissant l'argile au fond du verre.

Durée : dans les deux cas, la cure doit se poursuivre trois semaines. Observez alors un arrêt d'une semaine et reprenez ensuite le déroulement de la cure en l'adaptant à vos besoins personnels.

Attention : si vous présentez une hypertension, évitez de faire une cure d'argile.

Argile et sel de mer

On peut optimiser l'action de l'argile en la préparant avec de l'eau salée au sel de mer gris non raffiné, riche en oligo-éléments, iode et magnésium naturels. Raymond Dextreit indique cette préparation ( dans son livre l'Argile qui guérit ) très utile pour traiter abcès, furoncles et même tumeurs :

faire fondre deux cuillerées à café de sel de mer gris dans un peu d'eau chaude. Remuez avec une cuillère en bois. Ajoutez l'argile en pourdre pour en faire un onguent et étalez-me sur un linge de toile. Appliquez bien chaud ce cataplasme sur la zone malade. Gardez-le appliqué toute la journée et remettez-en un autre le soir que vous conserverez toute la nuit. Renouvelez jusqu'à l'apparition de pus, indiquant que le drainage est en train de se faire. Puis n'appliquez plus que des cataplasmes froids jusqu'à guérison complète.

 

Sources :
- Argiles et santé, ed Lavoisier
- Les argiles, éd. SIM
- Minéralogie des argiles, éd. Masson

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Médecine Naturelle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche