Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 15:37

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Y a-t-il réellement nécessité d'une vaccination annuelle chez le chien et le chat ?


A chacun de se faire sa propre opinion

à condition qu'il ait en main tous les éléments lui permettant d'y réfléchir sérieusement.

 

 


Dossier DOGSTORY

Effets Nocifs 1
Effets Nocifs 2

Effets Nocifs 3

D'autres sources :

La vaccination des animaux par le Dr Charles Danten

La vaccination en santé animale : La position de la naturopathie en santé animale

Protocoles de vaccination chez les chiens et chats aux USA

Le secret qui se cache derrière la vaccination

Première partie (1/3)

Les Faits

Presque sans exception, il n’y a aucune exigence immunologique pour faire revacciner annuellement un chien, comme pour ce qui est de la vaccination humaine pour la grippe. L’immunité aux virus persiste pour des années ou même pour la vie de l’animal. Une vaccination réussit à la plupart des agents bactériens pathogènes, produira une mémoire immunologique qui durera des années. Ceci permettra à l’animal de développer un système de protection (secondaire) qui répondra quand il sera exposé aux organismes virulents.

Le dilemme fondamental

Le dilemme fondamental est que cette vaccination répétée a aussi comme effet d’affaiblir les gènes d’une population donnée et donc sa santé. Ce qui amène à ce que sans cette vaccination, les individus qui sont naturellement faibles tomberaient malades et mouraient. La maladie comme telle, est un moyen naturel qui set à « assainir » et donc fortifier une population donnée. Cela représente une situation embarrassante pour l’étique vétérinaire.

(Nos descendants autochtones ou aborigènes, avaient compris que de laisser mourir les individus faibles étaient non seulement nécessaire mais aussi adéquat).

Cependant dans nos sociétés (humanisés) le droit de vie de chaque individu est pris pour acquis et par conséquent, nous faisons des efforts pour sauver tous les individus. Mais toutes les réponses à cette question naturellement mensongères de l’individualité(s) sont en elles-mêmes très compliquées.

Les vétérinaires sont donc en face d’un grand défi quand arrive le temps de négocier avec les maladies aiguës. Est-ce que les vaccinations peuvent prévenir ces maladies aiguës ? Si l’échange est pour une vie de maladie chronique, est-ce donc une option viable ?

La toux chronique par exemple, qui est communément appelée « la toux de chenil », est la maladie du Parvovirus qui affecte les intestins et produit de la diarrhée sévère et des vomissements jusqu’au sang. En outre la fréquence de la maladie de l’intestin provocatrice chez les chiens paraît être en augmentation depuis 2002. La vaccination pour le Parvovirus Canin est effective depuis une quinzaine d’années, ce qui contraste avec l’histoire beaucoup plus longue de la vaccination du Parvovirus Félin. Ce portrait annonce donc un futur effrayant pour les chiens si le rapport est exact.

En premier lieu, il faut vous souvenir que les doses à répétition des vaccins sont inutiles. Nous pourrions arrêter toute la vaccination après une année d’âge de l’animal pour virtuellement toutes les maladies.

Deuxièmement : Tous les vaccins devraient être administrés comme antigènes seuls. (Un antigène est une substance étrangère à l’organisme, susceptible de déclencher une réaction immunitaire en provoquant la formation d’anticorps : dans ce cas, un organisme viral ou bactérien pour lequel le vaccin est produit).

L’exposition naturelle aux maladies devraient donc se faire une à la fois et non pas toute en même temps! Le corps est plus enclin à répondre à seulement un antigène et à produire l’immunité sans effets adverses, plutôt que de répondre à un complexe mélange d’antigènes. Par conséquent, plutôt que donner un groupe d’antigènes par groupe de trois ou quatre dans la même visite, les composants individuels devraient être donnés ou utilisés sur un programme alternant avec un minimum de répétition.

Troisièmement : Seulement faire une vaccination pour les animaux qui rencontrent un des quatre critères suivants :
1. Lorsque la maladie est sérieuse et menace la vie de l’animal
2. L’animal est ou sera exposé à la maladie.
3. Le vaccin pour la maladie est connu pour être très efficace
4. Le vaccin pour la maladie est considéré comme étant vraiment sans danger.

Beaucoup de vétérinaires recommandent d’immuniser les chats d’intérieurs contre la Leucémie Féline. Plusieurs vétérinaires aussi considèrent cela comme étant IMMORAL. Cette maladie ne fait pas partie des critères précédents. La vaccination est donc injustifiée dans la plupart des cas. Certains vaccins ont été trouvés généralement inefficaces et produisent des effets secondaires sévères.

Chez les chiens, le virus de l’hépatite Canine est presque inexistant. La Leptospirose est aussi extrêmement rare et souvent de sérodiagnostic différents, qui sont utilisés dans le vaccin.

La maladie de la toux de chenil n’est pas généralement sérieuse (critère 1) et une étude a montré que l’immunisation par vaccin pourrait- être contre-productive, inefficace ou de résultat égal si non - vacciné.

Ce que chaque propriétaire d’animaux devrait savoir !!!

 
Même si les vaccinations ont aidé à extirper ou réduire la fréquence de la maladie sévère, aiguë qui se sont développés, le résultat a été de persécuter l’humanité avec des maladies plus insidieuses, chroniques qui sont beaucoup plus difficiles à traiter. Ce qui a pour effet de diminuer la qualité de vie de beaucoup d’animaux domestiques et de personnes.

La meilleure façon de maintenir une bonne santé est de les nourrirent de nourriture fraîche, viandes pour les carnivores et éviter des vaccinations et des médicaments allopathiques.

Antibiotiques et autres drogues allopathiques ne devraient être utilisées que dans des situations ou leur usage est seulement clairement indiqué et ce ne devrait être que dans des situations potentiellement dangereuses pour leur vie.

Chaque fois que vous supprimez un symptômes que le corps produit, vous diminuez l’état de santé du système immunitaire.

 

 

 

 

Deuxième partie (2/3)

 


Si vous avez un chien ou un chat.


Les experts prétendent que la vaccination annuelle en plus d’être un gaspille d’argent est risquée.

Ce que beaucoup de propriétaires d’animaux de compagnie ne savent pas, disent les chercheurs, est que, ces vaccins annuels pour chiens et chats sont un gaspillage d’argent et deviennent potentiellement un danger mortel.

L’efficacité de ces vaccins pour les maladies dont ils sont administrés, ont une impacte de trois à quatre années, ou même plus, et les vaccinations annuelles ont exposées vos animaux à plus de problèmes de maladies apparentés à ces vaccinations.

Le Département de la Santé du Texas tiens des auditions publiques pour considérer de changer la vaccination annuelle pour une fois aux trois ou quatre ans. Trente-trois autres états ont déjà adopté un programme pour rage à chaque trois ans. Les Universités vétérinaires du Texas enseigne maintenant que la plupart des vaccins devraient être donnés au chaque trois ans seulement.
« Les vétérinaires chargent aux clients $36 million de dollars annuellement pour des vaccinations qui ne sont pas nécessaires, non seulement ces vaccins sont-ils inutiles, mais en plus ils causent d’énorme dommages à nos animaux de compagnies. »

Ces nouvelles ont été lentes avant d’atteindre les consommateurs, ceci est en partie dû à ce que peu de vétérinaires à l’extérieur des institutions académiques embrassent le concept.

Les concepteurs pharmaceutiques de vaccin n’ont pas fait les études, donc non pas changer les étiquettes sur les fioles de vaccin. Un vétérinaire qui charge $30 à $60 pour les vaccins annuels, est peu disposé à défier les directives de l’étiquette du vaccin puisqu’il risque de perdre une source importante de revenu. De plus, ils s’inquiètent aussi que leurs patients ne se présentent pas à leur examens annuels $$$ s’il non plus la raison obligatoire de faire vacciner leur animal.
Le mouvement vétérinaire pour augmenter l’intervalle entre les vaccinations, gagne du terrain dû à l’évidence croissante que les vaccins eux – même peuvent déclencher un cancer fatal chez les chats et/ou un désordre mortel sanguin chez les chiens.

Le Parvovirus qui tue les chiens de façon horrible et rapide en causant une prolifération toxique des bactéries dans le système digestif, a été vaincu avec un vaccin. Aux cours des ans, de plus en plus de vaccinations ont été ajoutées au programme, pour prévenir la dispendieuse et potentiellement maladie mortel chez les membres Canins et Félins.

Cependant les vétérinaires ont commencé à remarquer quelque chose de menaçant :
Des exemples rares de cancer chez des chats normaux et sains et une réaction immunitaire exceptionnelle chez les chiens. Les vaccins ont apparemment causé le fibrosarcome félin, une tumeur grotesque à l’emplacement de l’injection du vaccin, qui est fatal, si elle n’est pas découverte tôt et complètement enlevé.

Les chiens eux ont développé une maladie aussi apparentées aux vaccins, qui provoque dans le corps de l’animal, le rejet de son propre sang.
« Ce qui a amené les gens à se poser de plus en plus de questions. »
Si nous pouvons causer ce genre de mal avec un vaccin … est-ce possible que nous vaccinons trop ?
Si vous augmenter la quantité de vaccins à injecter, la possibilité qu’un vaccin cause un augmentations de résultats néfaste, peu donc augmenté en proportion de celle-ci.
Les autorités Fédérales exigent que les fabricants de vaccin démontrent seulement qu’un vaccin est efficace.

Il n’y a aucune exigence Fédérale pour démontrer la durée d’efficacité maximum d’un vaccin.

Handy Zislin, un vétérinaire du Centre de Santé Animal de Fort Dodge aux États-Unis, un des plus grand fabriquant de vaccin animal au monde, dit qu’une telle étude serait très dispendieuses à produire et serait inhumaine puisqu’elle exigerait des centaines d’animaux, dont plusieurs devraient être gardé en isolement pour une période allant jusqu’à cinq années. Cependant il ne spécifie pas combien de millier d’animaux son morts en laboratoire pour la mise au point des mêmes vaccins avec lesquels la compagnie fait des milliards annuellement.

Mais heureusement un nombre croissant de vétérinaires mettent l’accent sur d’autres services, tel que la chirurgie et la médecine holistique animal. Le Dr Wolf pense que si les gens économisent sur le prix d’une vaccination, ils seront plus enclin à faire faire un détartrage des dents de leur animal ou autre service tel que, la coupe de griffe et le vidage des glandes anales.

« Je pense qu’il y a définitivement une question de profit là-dedans ; ne me comprenez pas mal ». dit le Dr Wilkie d’Allemagne.


Les gens sont disposés à dépenser de l’argent sur leurs animaux familiers pour le traitement de leurs maladies. Bien que les vaccins soient une partie du profit, ils ne représentent pas la plus grosse partie.

Nous venons juste de faire une chirurgie de genou sur un chien, qui vient de coûter $700 à son propriétaire.

Les recherches vétérinaires confronte la notion que vos animaux de compagnies ont besoin d’être vacciné tous les 12 mois.

Quelques liens :

Lien 1
Lien 2

Dernière et Troisième partie (3/3)

Lisez les commentaires de vétérinaires qui croient que les vaccins endommagent vos animaux familiers.
Le plus récent, un article qui a paru dans le Journal of the American Veterinary Medical Association intitulée « Est-ce que nous vaccinons trop ? »

Dr. Richard Pitcairn D.M.V et Ph.d : « Pour plusieurs de mes collègues, la vaccination est tout, excepté quelques chose de merveilleux et que cela peut à la limite sauver des vies, qui arrive comme une surprise. Idée, qui vous le conviendrez, n’est pas vraiment agréable en soi. Après tout, la population générale décrit les vaccins comme une médecine moderne, étant ce qu’il y a de mieux, et qui peut sauver des millions de vies comme ce fut le cas lors du fléau de la Polio et de la Petite vérole. »Les allergies de peau et réactions allergiques, ont été associées à l’administration de vaccins. Un nombre phénoménal de chiens et de chats, on aujourd’hui des problèmes de peau.

D’autres maladies sont aussi reliées à l’administration de vaccination ou en sont suspectés ; L’épilepsie et les désordres thyroïdiens. Ces effets adverses peuvent heureusement être enrayés grâce à l’homéopathie.

Dr. McCluggage DMV couvre aussi la perspective holistique des médecines douce sur les vaccinations. Il a affirmé que « nous devons arrêter de préconiser des vaccins annuels à cause du mal que nous faisons aux animaux en leur inoculant ces vaccins. »Il a suggéré le concept homéopathique de « La lois du semblable »

Est-ce vraiment sans danger et efficace ?
L’establishment médical a convaincu les gens que l’inoculation de vaccin en massent, est pour le bien de tous, oblitérant ainsi la santé de tout individu.
1. Pourquoi détruire le système immunitaire de vos chiens, chats et autres ?
2. Pourquoi utiliser des Antibiotiques qui peuvent causer d’autres dommages, quelques fois irréversible ?
3. Pourquoi accepter de laisser souffrir ainsi vos animaux familiers ?
4. Pourquoi utiliser des anti-inflammatoires chimique, pour soulager la douleur quand il y a plusieurs alternatives avec des produits naturels et sans danger ?
Plusieurs bons vétérinaires recommandent de plus en plus, d’utiliser l’homéopathie pour diminuer les effets secondaires de la vaccination.

« Après 10 années de pratique vétérinaire, j’en suis devenu fatigué de n’avoir aucun traitement valable pour les maladies chroniques, et autres pléiades de maladies allergènes qui semblent persécuter de plus en plus de confrères en Clinique. J’ai été frustré avec la cortisone que je donnais aux animaux parce que je n’avais pas d’autres alternatives ou que d’utiliser des antibiotiques pour des infections dont, je savais, quelles étaient d’origines virales. Il y a tellement de choses qui peuvent être fait pour un animal qui souffre, que ce soit un oiseau, reptile ou autres, en utilisant les médecines douces ou dites naturelle. » Dr Charles E Loops D.M.V. Finalement, un commentaire au sujet de la vaccination, et faire des choix.

Bien que le concept de posséder un animal en es un avec lequel nous sommes inconfortables, il faut reconnaître ici, qu’il faut aussi envisager le problème du coté légale du rapport humain/animal. Autrement, il pourrait être dit que nous sommes tout simplement les gardiens de nos animaux de compagnie. Dans cette ordre d’idées, le choix face à la vaccination repose sur nous, qui a accepté la responsabilité de cet être vivant, et donc le choix qui vient avec.

Il ne repose pas non plus sur celui du vétérinaire. Une autre tendance datant de quelques années, est de contraindre les propriétaires d’animaux dans toutes sorte de procédures et de lois obligatoire tels la vaccination, licences et autres.

Ce que vous pouvez maintenant faire quand votre animal est malade !
Il y a une meilleure façon d’apporter la santé à votre animal domestique et de le garder sain longtemps…

La médecine holistique vétérinaire, entreprends de rendre votre animal familier aussi sain que possible et à lui refaire un système immunitaire fort, toujours bien sûr selon sa génétique d’origine, et à développer graduellement leur corps pour s’adaptée à une nourriture saine pour eux. Bilan de santé complet avec fiche de suivi, produits personnalisés en fonction du terrain de l’animal, de l’homéopathie, phytothérapie, gemmothérapie, organothérapie, aliments thérapeutiques et plus …

J’espère que ce rapport a pu vous en apprendre plus sur les problèmes causés dans certains cas par la vaccination. De mon coté si j’ai eu l’aptitude de vous le présenter, j’ai aussi la responsabilité morale de ne pas vous laissez à vous-même et de vous offrir cette solution ci-dessus mentionnée.

Dominick Lanoue


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Animaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche