Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 07:37

je partage

 

source : link

 

 

 

 

LE NEEM

 


 

 LE NEEM

Source article : site « soignez.vous.com »

 

 

Insecticide puissant efficace contre deux cents insectes, le neem est utilisé depuis des millénaires en médecine ayurvédique pour ses vertus thérapeutiques. Les guérisseurs africains le conseillent pour lutter contre le paludisme et les laboratoires se disputent le privilège de l’utiliser pour fabriquer des insecticides

 

Appelé « pharmacie du village » en Inde où il est considéré comme symbole du savoir indigène ancestral, cet arbre tropical de la famille des acajous est connu aussi sous le nom de « lilas de Perse », de « margousier » et de « neem Nivaquine ». Introduit en Afrique en 1944, il est cultivé aujourd’hui dans les régions arides des tropiques.


Depuis des millénaires, les Indiens extraient des graines de neem un insecticide puissant, efficace contre près de deux cents insectes. En médecine ayurvédique, le neem est considéré comme une panacée car toutes ses parties (écorce, racine, fruits, feuilles) ont un intérêt thérapeutique.
Ainsi, la décoction d’écorces soulage en cas de fièvre, de malaises et de morsures de scorpions ou de serpents. Le suc fermenté d’écorces ou de racines est efficace contre la lèpre et les maladies de la peau.


Plante miracle des guérisseurs africains


  • En Afrique, le neem est connu pour ses propriétés antimalariques : la décoction de feuilles ou de racines de neem s’emploie dans la prévention et le traitement du paludisme, maladie due à un parasite véhiculé par les moustiques.
  • Au Sénégal, les guérisseurs Manding utilisent les feuilles et les écorces comme diurétique et antiblennorragique. En décoction, ils utilisent les feuilles contre­ les œdèmes et les rhumatismes. Et les écorces contre le diabète.
  • En Gambie, certains « tradipraticiens » conseillent l’infusion aqueuse pour soigner la constipation, la fièvre jaune et les parasites. Le jus des feuilles fraîches ou bouillies s’emploie sur les croûtes de la peau.
  • Au Mali, on retrouve l’indication contre la fièvre jaune. Au Burkina Faso, les guérisseurs utilisent l’infusion des feuilles en bains et en boisson contre l’hépatite et les ictères.

 

Un insecticide puissant

 

Aujourd’hui, le neem représente la seule solution insecticide non chimique sans effets indésirables pour l’homme. Mieux, l’huile ex­tra­ite des graines du neem après broyage a une propriété exceptionnelle : elle est aussi antiacarien. Le principe actif majeur du neem, l’azadirachtine dé­na­ture, même à de très faibles proportions, la nourriture des acariens et inhibe leur hormone de croissance, les rendant incapables de communiquer et de s’accoupler.

Ce qui confère au neem un intérêt capital dans la lutte contre les allergies que ces parasites véhiculés par la poussière domestique, les matelas, la moquette et les tentures provoquent chez les enfants et chez les personnes dont l’organisme est fragile.

 

 

Un espoir pour la recherche

 

Actuellement, cet arbre est utilisé en médecine pour ses propriétés antiseptiques. Mais, les chercheurs ont récemment mis en évidence les vertus antipyrétiques, antimalariques et antimicrobiennes du neem. Un extrait du neem, expérimenté dans le traitement des lésions de la syphilis, a, par ailleurs, permis une disparition plus rapide des lésions par rapport aux cas non traités.

 

Autre article : site « Bio-respect.com »

 

 

Le Neem, Antelaea azadirachta (lat.) ou Margoussier (fr.), est un arbre sauvage qui pousse dans les régions tropicales et subtropicales. Les graines, après avoir été séchées, sont utilisées pour la production de l'huile de Neem. Cette huile est obtenue par pression à froid sans ajout des solvants et est finalement filtrée. L'huile de Neem pressée à froid est un liquide huileux qui se fige une température inférieure à 20'C. L'huile solide se reliquéfie si on la réchauffe doucement.

L'huile de Neem pressée à froid à une couleur marron presque opaque, ainsi qu'une odeur épicée bien spécifique.

Composition
L'huile de Neem pressée à froid est riche en acides gras non saturés simples et multiples. Le taux d'éléments non saponifiables dans l'huile de neem est d'environ 2%.

Action bactéricide
Grâce à des tests in vitro, on a constaté que l'huile de Neem utilisée pure a une action bactéricide contre de nombreuses souches bactériennes différentes (Pour les biologistes, il s'agit de Pseudmonas aerunginosa, S. aureus, E. coli, Proteus spp. et Klebsiella aerugenes).

Action fumigatoire
L'huile de Neem a une action fumigatoire (vapeur désinfectante) sur un grand nombre de champignons pathogènes. La croissance des champignons pathogènes de type F. oxysporum f. ciceri, R. solani, & rolfsii und S. sclerotiorum a été freinée d'une manière très efficace avec l'huile de Neem.

Action répulsive et destructive sur les insectes
De nombreuses recherches on été faites dans ce domaine. Les agents actifs sont l'azadirachtin, le nimbin et le salannin. Plusieurs études scientifiques ont prouvé que la substance azadirachtin présente dans le Neem agit très efficacement en attaquant l'hormone de croissance Ecdyson spécifique aux insectes. La croissance normale des insectes est freinée et les capacités de reproduction sont interrompues. L'azadirachtin entraîne aussi des déformations de l'appareil moteur des insectes. De plus, les agents Nimbin et Salannin ont une action très efficace sur l'inhibition de l'appareil digestif des insectes. On constate une très importante diminution des capacités digestives des insectes grâce à ces agents. Ces agents ont aussi une action répulsive.

Toxicité de l'huile de Neem
L'huile de Neem et ses extraits ont une action très toxique sur les insectes, qui s'explique par les différents composants actifs qui sont décrits plus haut. L'huile de Neem et ses extraits n'ont pas d'action toxique, même minime, sur les animaux à sang chaud (vertébrés) et les êtres humains. Il y a en quelque sorte une frontière naturelle entre les insectes et les animaux à sang chaud quant aux propriétés toxiques de l'huile de Neem. En ce qui concerne l'utilisation et la toxicité de l'huile de Neem, on peut aussi se référer à la longue expérience de la médecine traditionnelle indienne Ayurvédique qui l'utilise couramment dans ses préparations et au cours desquelles aucune propriété toxique du Neem n'a été constatée. L'huile de Neem est donc une alternative intéressante par rapport aux produits insecticides à base de pyrètres végétaux qui présentent une toxicité relative mais certaine sur les animaux à sang chaud.

Utilisation dans l'industrie cosmétique et pharmaceutique
En raison de la composition de ses agents, l'huile de Neem est utilisée dans divers domaines de l'industrie cosmétique et pharmaceutique. L'huile de Neem est incorporée en huile ou saponifiée et peut être utilisée dans les produits suivants : crèmes pour les mains et le visage, huiles corporelles et de massage, protection solaire et produits après soleil, baume pour les lèvres, shampooing, huile contre les insectes savons...

Utilisation dans l'hygiène vétérinaire
En raison de la composition de ses agents actifs, l'huile de Neem est utilisée également dans l'hygiène vétérinaire (tout comme pour l'hygiène corporelle chez l'homme et la femme). L'huile de Neem est utilisée sur les animaux domestiques pour le soin du poil. Elle peut aussi être vaporisée dans les écuries pour agir contre les mouches et autres insectes nuisibles porteurs de maladies, comme répulsif et produit toxique. Voici des exemples d'utilisation :

  • shampooing pour le poil de chiens, les chats, des vaches, la toison des moutons, le poil des chevaux, etc.,
  • vaporisation contre les insectes, protection des muqueuses des vaches et chevaux particulièrement en été,
  • désinfectant pour les abreuvoirs.

Utilisation dans l'industrie pharmaceutique
L'arbre de Neem joue un rôle important dans la médecine traditionnelle indienne. La pharmacologie de la médecine Ayurvédique utilise pratiquement tous les composants de l'arbre de Neem pour soigner différentes maladies. Le Neem est également souvent utilisé en homéopathie en Inde. Des composants chimiques particuliers tirés des graines et des feuilles de Neem ou bien de l'huile peuvent être utilisés dans différents domaines de la médecine moderne. L'huile de Neem est utilisée aussi dans des préparations pour soigner les rhumatismes et pour les traitements contre les vers.

Utilisation dans le soin des plantes
L'huile de Neem est un produit naturel utilisable de multiples façons dans le soin des plantes. Sous forme d'émulsion, sur les plantes domestiques et les plantes d'ornement, elle agit sur les insectes nuisibles. Elle protège les plantes d'un nouvel envahissement d'insectes parasites avec une utilisation permanente pendant toute la période de végétation. On obtient de très bon résultats contre les chenilles, les larves de coléoptères, et les sauterelles. On obtient de bons résultats aussi avec une émulsion à l'huile de Neem contre les araignées rouges, les cochenilles et les poux.

Informations transmises par la société HNK qui fournit les produits vendus chez BioRespect.

 

 

 

 

 

 

 

UTILISATIONS

En sanskrit Azadirachta indica s'appelle Nimba qui dérive d'un mot signifiant "pour rester en bonne santé" ; dans les anciens textes religieux le neem c'est "celui qui guérit tous les maux", une panacée, un arbre pharmacie.

Il est toujours très présent dans beaucoup de préparations ayurvédiques actuelles.
On le considère comme un des plus puissants moyens pour "purifier et détoxiquer le sang".

Dans la médecine villageoise :

  • La tisane de feuilles (10 feuilles dans un litre d'eau) est utilisée pour faire baisser la fièvre, calmer les douleurs gastriques dues à un ulcère, contrôler un diabète non-insulinodépendantt modéré.
  • La décoction de feuilles (50 feuilles dans un litre d'eau) ou d'écorce (une poignée d'écorce dans un litre d'eau) sert à nettoyer les plaies, en bain de bouche en cas de gingivite, en gargarisme en cas d'angine, en irrigation vaginale en cas de leucorrhée, par voie buccale en cas de diarrhée banale ou directement dans l'eau du bain en cas d'infection cutanée diffuse (acné, furonculose).
  • La poudre de feuilles sèches peut s'ajouter au dentifrice en cas d'inflammation légère des gencives.
  • L'huile de neem s'utilise directement sur les mycoses cutanées et sur le cuir chevelu en cas de mycoses ou de poux (laisser une heure et rincer avec un shampooing, une fois par semaine pendant 3 semaines)
  • l'huile de neem est spermicide, elle est aussi lubrifiante, on l'utilise comme moyen anticonceptionnel local
  • un mélange d'huile de coco et de d'huile de neem est une protection efficace contre plusieurs types de moustiques : anophèles, aédes, culex :
  • 1 à 4% d'huile de neem dans de l'huile de coco en application cutanée diminue de 80 à 90% le nombre de piqûres d'anophèles, dans certaines études la protection se révèle complète.
  • Une lotion huileuse à 2% d'huile de neem protège complètement des piqûres de phlébotomes (phlebotomus argentipes) qui transmet l'agent de la leshmaniose
  • en mettant 1% d'huile de neem dans le pétrole des lampes à pétrole on réduit l'incidence de la malaria, cela éloigne les anophèles (c'est moins répulsif pour les culex). Au bout d'une année on n'a pas observé d'effets secondaires néfastes sur un échantillon de 266 personnes ayant utilisé ce moyen de protection.

Le neem est utilisé en agriculture traditionnelle pour lutter contre les insectes ravageurs (y compris les criquets volants) et traiter le sol contre les larves d'insectes et d'autres parasites ; les paysans emploient le bois, les feuilles, les fruits écrasés, l'huile en solution aqueuse avec un peu de détergent, le tourteau de fruit déshuilé.
On peut employer le fruit du neem ou l'huile de neem pour détruire ou diminuer le nombre des parasites intestinaux ou externes du bétail et des animaux domestiques.

Plusieurs entreprises indiennes commercialisent différents extraits d Azadirachta indica :

  • Pour l'agriculture "raisonnée" ou biologique : huile de neem, pesticides dosés en azadirachtine, engrais au neem.
  • Des produits cosmétiques à base d'huile de neem : shampooing antipelliculaire ou pour se débarrasser des poux, lotion contre l'acné mais aussi pour améliorer certaines affections dermatologiques chroniques(eczéma, psoriasis), lotion antiseptique.
  • Des médicaments à base d'extrait d'Azadirachta indica ou neem : contre le paludisme, les helminthiases, les infections bactériennes, fongiques, virales et même la tuberculose, ou pour "détoxiquer, nettoyer" l'organisme.
  • En médecine vétérinaire : déparasitage interne et externe, pour empêcher l'infection des plaies notamment par des mouches qui pondent leurs oeufs directement sur les plaies.

L’avis des Ateliers du Bien-être : huile très efficace, nous avons testé !

Vous trouverez cette huile dans les magasins bio et sur internet – soyez vigilants : exigez un label bio

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Ecolo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche