Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 11:27
je diffuse



source : link

Mambo: La comparaison est-elle inévitable?

Jump to Comments

 

Mambo brulé

Mambo brulé

 


Nous avons tous entendu parler de Mambo , le chiot errant qui a été brulé au troisième degré par deux jeunes gens prétendant avoir agi par “désœuvrement”. Ayant touche profondément les amis des animaux, cet événement a déclenché des réactions assez peu communes en France.

 

Des manifestations organisées par la SPA aux donations de Zinedine Zidane, en passant par les pétitions sur Internet et rumeurs d’envoi sur place du vétérinaire de Brigitte Bardot, les manifestations d’indignation ont frappé toutes les couches de la population française, ainsi que tous les réseaux sociaux. Cette histoire s’est conclue par la condamnation d’une des responsables, une femme de 22 ans, à six mois de prison ferme.

 

Puis soudain les mêmes vieilles rengaines qu’ont déjà entendu les amis des animaux sont revenues : « Pourquoi n’aidez vous pas plutôt les enfants ? », « N’est ce pas faire trop de cas d’un simple chien ? » « Les medias ne devraient ils pas plutôt traiter du sort des êtres humains que de celui d’un chien? » Pour vous donner un exemple, nombreux ont été ceux qui ont entendu Fabrice Drouelle, outré, dire qu’au même moment, dans le Tribunal, un homme était jugé pour acte de barbarie envers sa femme, et ce sans la présence d’aucune caméra. Le symbole de la souffrance animale, le combat pour les droits de Mambo était devenu alors disproportionné aux yeux de certains.

 

Les amis des animaux sont végétariens ou ne le sont pas, pensent que la souffrance des animaux est à placer au même niveau que celle des humains, ou pas. Devons nous vraiment procéder à ce genre de comparaison ? Existe-t-il une hiérarchie dans l’assistance que nous ignorons ? Devons nous nourrir chaque être humain de la planète et seulement après se préoccuper des chiens et des chats ? Pourquoi l’éthique des amis des animaux choque-t-elle autant M. Tout-le Monde ? Pourquoi est-ce socialement acceptable de se moquer de quelqu’un qui adore les animaux, et pas de quelqu’un qui adore les enfants ?

 

L’image de la vieille folle aux chats ou de l’hystérique au gros chien sont des clichés usés mais toujours d’actualité. « Va aider les enfants »  est un commandement facile à donner mais tenter de sauver une vie (qu’elle soit humaine ou animale) tous les jours, ça, c’est la vraie tache.

Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc que j'aime
commenter cet article

commentaires

margareth 14/12/2009 19:45


Dans l'un et l'autre domaine nous devons avancer d'un même pas car tous les deux relèvent d'une compassion identique envers l'être souffrant, du refus de l'innocence bafouée, de la faiblesse
méprisée. L'amour ne se divise pas, ne choisi pas : il est un ou il n'est rien.


Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche