Le Tribunal correctionnel de Limoges a relaxé, le 11 décembre 2012, les 3 familles habitant en yourtes à Bussière-Boffy poursuivies pour infraction au code de l'urbanisme. La juge, considérant que les yourtes étaient des tentes, a prononcé la relaxe « en application stricte de la loi ».

Après cette nouvelle victoire contre le maire de Bussière-Boffy, on espère que le Parquet, qui a 10 jours pour le faire, ne fera pas appel.

Car c'est la 5ème fois que les habitants des yourtes obtiennent gain de cause contre le maire !

  • Fevrier 2009 : le maire est condamné par le Tribunal d'instance de Limoges à inscrire 3 habitants des yourtes sur les listes électorales de la commune.
  • Avril 2009 : un habitant des yourtes est relaxé au Tribunal correctionnel de Limoges, suite à une plainte calomnieuse du maire.
  • Septembre 2011 : 2 arrêtés municipaux interdisant le camping sur la commune, sont annulés par le Tribunal administratif de Limoges pour abus de pouvoir.
  • Juin 2012 : un 3ème arrêté interdisant le camping est suspendu par le Tribunal administratif pour atteinte aux libertés.

Selon un magistrat, « Il faudrait quelqu’un à temps plein pour suivre toutes les affaires liées à Bussière-Boffy ces dernières années, dans un village qui ne compte même pas 400 habitants ! »

Nous, habitants des yourtes, cherchons par tous les moyens l'apaisement dans cette affaire, mais il apparaît clairement que le maire, de son côté, ne cherche pas d'issue harmonieuse, puisqu'il a déclaré le jour même à France 3 Limousin qu'il entend « poursuivre son combat »...