Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 09:22

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Ce vaccin fut un réel danger, créé à la hâte et testé sur des cobayes humains (dispos pour le coup par millions), avec des adjuvants reconnus dangereux, et les conséquences sont parfois tragiques pour ceux qui ont accepté l’injection…

 


© afp.

 

 

 

Le vaccin Pandemrix, qui a été utilisé contre la grippe pandémique A(H1N1) de 2009, est associé de manière significative à la survenue d’une maladie rare, la narcolepsie, estime une étude européenne à paraître cette semaine, selon l’agence du médicament (ANSM).

 

Compte tenu d’un risque multiplié par quatre, « et de la répartition par classe d’âge en France » de sujets vaccinés à l’époque, ces travaux permettent d’estimer que « 400 cas de narcolepsie seraient attribuables à cette vaccination, même si le lien n’est pas formellement établi », précise l’ANSM à l’AFP. L’agence se démarque ainsi d’estimations nettement plus élevées évoquées mercredi dans le Canard enchaîné.


 

 

Trouble du sommeil

 

 

 

La narcolepsie est un trouble du sommeil caractérisé par une somnolence excessive au cours de la journée, avec des accès de sommeil incontrôlables. Elle peut s’accompagner de pertes soudaines du tonus musculaire (cataplexie). La fréquence de la maladie (tous cas confondus) y est de 20 cas pour 100.000 habitants. Selon un bilan d’avril 2011, près de 200 cas de narcolepsie après vaccin ont été rapportés en Europe, dans une période de 1 à 6 mois après la vaccination, pour l’essentiel en Finlande et en Suède (une soixantaine de cas chacun) où Pandemrix, du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK), a été le seul vaccin utilisé.

 

 

 

En France, à la même date, 23 cas étaient rapportés après vaccination avec Pandemrix (dont 20 avec cataplexie), le vaccin prépondérant, et 2 cas avec Panenza, peu utilisé. Chaque année, habituellement 900 nouveaux cas de narcolepsie sont dénombrés en France, indiquait alors l’agence sanitaire. Ultérieurement une étude finlandaise confirmait un accroissement des cas de narcolepsie parmi les 4-19 ans ayant reçu ce vaccin avec adjuvant. L’Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL) précisait toutefois que les sujets ayant développé la narcolepsie avaient des prédispositions génétiques.

En octobre 2011, le gouvernement et des compagnies d’assurances finlandais ont annoncé qu’ils indemniseraient à vie les enfants devenus narcoleptiques après avoir été vaccinés avec le Pandemrix contre la grippe pandémique A(H1N1). Cette mesure concerne 79 enfants dont 76 souffrent aussi de cataplexie.

Source: 7sur7.be

 

 

 

 

 

**´¯`**´¯`**

 

 

 

 

"Et dire que les mêmes adjuvants sont maintenant utilisés dans la vaccination contre la grippe classique…

Oui, il faut le dire et le répéter, nous avons été les cobayes lors de cette campagne hallucinante de « lutte » contre la grippe H1N1.

Et je met des guilllemets à lutte pour la simple et bonne raison que TOUS savaient parfaitement que cette grippe là était bénigne, beaucoup moins dangereuse (10 fois moins, en fait) qu’une grippe classique !

On a assisté à une véritable campagne d’enfumage médiatico-politique !

Par contre, les effets des adjuvants étaient, eux, parfaitement connus puisqu’ils avaient été testés in vivo déjà aux USA près d’une dizaine d’année avant.

Devant le désastre sanitaire qu’ils avaient entrainés, ils avaient précipitament été retirés du marché…


Lors de cette pandémie, le milieu médical (et je sais de quoi je parle) a, dans sa majorité, refusé la vaccination…

Un hasard ? non !

Mais dans ce milieu, nous connaissions déjà le risque des adjuvants…

D’ailleurs, toujours dans le milieu médical, et maintenant que les adjuvants sont utilisés dans la vaccination contre la grippe classique, le taux de vaccination a chuté !

Toujours pas un hasard !

Par contre, il est interessant de savoir que l’ajout d’adjuvants permet de réduire la charge virale des dits vaccins, et donc d’en réduire fortement le coût…

De là à dire que les conséquences connues des adjuvants passent au second plan, bien après le bénéfice que rapporte une telle pratique…

Par contre, il y a beaucoup plus inquiétant que la maladie qui est citée dans cet article, puisqu’il est clairement reconnu que les mêmes adjuvants portent le risque d’un accroissement important de risque de maladies auto-immune (les maladies qui font que votre organisme réagit contre lui-même), et que ces maladies peuvent prendre plusieurs années à se déclarer !

On peut donc raisonablement s’attendre à une crise sanitaire importante, de l’ordre de l’affaire du sang contaminé, dans les années à venir…

Et tout ça, nos dirigeants et les responsables des labos le savaient !!!"

 

 


**´¯`**´¯`**


Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche