Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 10:22
je diffuse


link







 Stéphane LAMART attaque en justice

la SPA de Moulin-Wibert pour destruction volontaire.





 Vétérinaire et président de la SPA du Moulin-Wibert,le Dr Alain Vadet a été renvoyé par le procureur de la République devant le tribunal, à la rentrée.


Fait reproché au praticien : l'euthanasie de 47 chats
en quinze jours en 2008.
Une autre enquête, sur un volet financier, est, elle, toujours en cours.


Le Dr Alain Vadet sera prochainement à la barre du tribunal d'instance de Boulogne-sur-Mer.
C'est à la rentrée que le vétérinaire,
également président de la SPA du Moulin-Wibert,
comparaîtra pour répondre de « destruction volontaire et sans necessité d'animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité ».


« Je m'attends à des attaques »


Que lui reproche-t-on ?
En avril 2008, les rédactions du littoral reçoivent un communiqué
de la SPA du Moulin-Wibert pour le moins peu ordinaire.


La secrétaire de l'association de protection animale indique que
47 chats, qui devaient être placés à l'adoption,
ont été euthanasiés en 15 jours par le vétérinaire de l'association
qui n'est autre que le Dr Vadet,
par ailleurs conseiller municipal d'opposition à Boulogne-sur-Mer.


La chatterie de la SPA aurait été infectée par le virus très contagieux
de la péritonite infectieuse féline (PIF)
qui condamnerait d'avance les chats.


« Je joue la transparence car je m'attends à des attaques »,
indique à l'époque le praticien qui accepte encore de converser
avec les journalistes, ce à quoi il se refuse aujourd'hui.
Effectivement, les plaintes tombent.


Le procureur de l'époque, Gérald Lesigne,
demande à la brigade des recherches de la gendarmerie d'enquêter.
Les trois chats euthanasiés sont autopsiés,
mais au moins l'un d'entre eux est parfaitement sain...


L'association de défense des droits des animaux Stéphane Lamart
s'est d'ores et déjà portée parties civile mais son avocate parisienne,
Me Delphine Langlade, tempère la peine encourue par le prévenu :
«le vétérinaire ne risque qu'une amende.
En tout cas pas de peine de prison.»



Déjà sanctionné


Alain Vadet, qui n'exerce plus dans son cabinet du Dernier-Sou,
est également visé par une autre enquête de gendarmerie.
Placé en garde à vue en novembre 2007,
le praticien est notamment soupçonné d'avoir usé de son rôle
de président de la SPA pour s'imposer
comme le vétérinaire « naturel » du refuge.


Ce qui est interdit
car les personnes adoptant des animaux
doivent pouvoir choisir librement leur vétérinaire.
D'ailleurs, le conseil régional de l'ordre avait sanctionné
le Boulonnais il y a plusieurs mois pour ces faits. •




Source la voix du Nord
OLIVIER MERLIN


Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc à savoir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche