Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 06:31

je partage

 

source : link

 

je cite : « La chasse en Haute-Savoie se porte bien, tant en nombre de pratiquants, que de leur renouvellement, avec de plus en plus de jeunes qui nous rejoignent - sans doute l'effet de nos actions pédagogiques menées dans les écoles..."

 

!!!!!!!!!!!!

 

 

Une nouvelle saison de chasse prometteuse

 


jeudi 06.09.2012, 14:00

Le deuxième dimanche de septembre marquera le lancement de la saison pour les chasseurs haut-savoyards. (Photo Guillaume Coursat)
Le deuxième dimanche de septembre marquera le lancement de la saison pour les chasseurs haut-savoyards. (Photo Guillaume Coursat)

 

Ce dimanche 9 septembre, 8 000 nemrods haut-savoyards pourront à nouveau assouvir leur passion. Cette saison de chasse durera quatre mois, jusqu'au 20 janvier 2013, et s'annonce fructueuse.


Au sein de la Fédération départementale des chasseurs, basée à Villy-le-Pelloux, on attend cette ouverture avec impatience  : malgré un hiver long et des conditions météo printanières plutôt capricieuses, l'état des populations des grands et petits gibiers est en effet satisfaisant. « On s'attend même à une meilleure saison pour le petit gibier », renchérit le président André Mugnier.


« Dans tous les cas, ça s'annonce sous les meilleurs auspices. »

A cela une raison, pour le président Mugnier : « La chasse en Haute-Savoie se porte bien, tant en nombre de pratiquants, que de leur renouvellement, avec de plus en plus de jeunes qui nous rejoignent - sans doute l'effet de nos actions pédagogiques menées dans les écoles. Nous constatons aussi que les femmes sont en nombre croissant. Nous avons également mis en place une gestion des espèces efficace et respectueuse qui porte désormais ses fruits. »

Urbanisation galopante Restent malgré tout quelques ombres au tableau pour le président de la fédération haut-savoyarde : « Nous sommes confrontés depuis plusieurs années à un phénomène qui s'amplifie : les territoires naturels sont grignotés régulièrement par l'urbanisation.Et si nous nous inscrivons aujourd'hui comme un acteur incontournable de la préservation des territoires ruraux et de la nature alpestre, force est de constater que le dynamisme économique, démographique et touristique du département pose problème. »

Un problème qui sera largement abordé en 2013 lors des États généraux de la chasse en Haute-Savoie, un événement voulu par André Mugnier : « Cette manifestation réunira tous les acteurs concernés par la chasse. Ce sera l'occasion d'imaginer ce qu'elle sera dans vingt ans, de quelle façon nous pourrons exercer notre passion, quel rôle nous pourrons jouer dans la préservation de notre patrimoine naturel. »

Autre thème qui devrait également alimenter les débats : la présence du loup sur nos territoires.
« Je suis ce dossier depuis 1999, y compris au niveau national », souligne André Mugnier. « Nous sommes aujourd'hui face à un développement des meutes, auquel il faut répondre. Pour ma part, je prône un plan de régulation, établi par massif. » Là aussi l'actualité sera intense l'année prochaine puisque le "plan loup" 2013-2017 devra être arrêté.


Toujours d'actualité également, les dégâts causés par les sangliers aux cultures : « Les choses s'améliorent grâce à notre action sur le terrain, qui s'avère efficace », estime le président de la fédération.

« Avec 135 000 euros d'indemnités versées aux agriculteurs par les chasseurs pour l'année 2011, nous sommes parmi l'un des départements qui enregistre désormais le moins de dégâts dans ce domaine. »

 Plus généralement, avant le grand jour, ce dimanche 9 septembre, André Mugnier tient enfin à rappeler quelques règles essentielles : « J'appelle chacun à la vigilance, au respect des règles élémentaires de sécurité et de bonne entente avec les autres utilisateurs de la nature. »

 Une nature parfois capricieuse : « Sédentaires, migrateurs, de plaine ou de montagne, les animaux sauvages ne subissent pas tous de la même manière les aléas climatiques qui impactent leur survie hivernale et la réussite de leur reproduction », relèvent ainsi les techniciens de la fédération.  

« Les conditions hivernales 2011/2012, bien que rigoureuses, ne semblent pas avoir partout touché trop fortement les ongulés qui ont sans doute, aussi, su profiter pleinement de l'abondante fructification forestière de l'année passée. La succession d'épisodes pluvieux de la fin du printemps n'a pas arrangé les agriculteurs, contraints de retarder les périodes de fenaison. En revanche, elle a fait le bonheur des chevrillards, levrauts et autres oiseaux nichant au sol. »


CYRIL BELLIVIER

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

merci de bien vouloir prendre le temps de signer cette pétition :

 

 

 

 

http://www.aspas-nature.org/agir/petitions/non-aux-chasseurs-dans-les-ecoles/

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche