Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 06:24

je partage

 

lien :  #

 

 

je vous remercie de bien vouloir prendre 2 minutes de votre temps pour signer et partager cette pétition

 

 http://www.antifursocietyinternational.org/petitions/fur-trapping-in-usa/petition.php#rest-of-description​

 

 

je vous mets une traduction automatique ici :

 

A: Les membres du Congrès des États-Unis

US Fish and Wildlife Service, ministère de l'Intérieur

(Hide description complète)

 

Cette pétition représente un appel interjeté par les contribuables concernés, les citoyens, les touristes et les visiteurs aux États-Unis, d'interdire le piégeage sur les terres publiques aux États-Unis et à interdire la participation des jeunes enfants dans le meurtre de la fourrure des animaux porteurs. Nous croyons que non seulement la vie des enfants physiquement menacées par une exposition à des pièges et des animaux sauvages, mais ils sont mis en péril émotionnel et psychologique quand elle est enseignée à tuer et à traiter les êtres vivants, sensibles comme insensibles, des objets inanimés. Le piégeage a été interdite dans plus de 85 pays dans le monde. Mais aux Etats-Unis, malgré le fait que la plupart des Américains s'opposent à son utilisation, il est encore largement protégé par la loi, à l'exception de huit États qui ont interdit ou fortement réduit son utilisation. Regardez la vidéo Youtube https://www.youtube.com/watch?v=je-7ZvScO80 (attention le contenu de cette vidéo peut heurter la sensibilité de certaines personnes *ndlr)

 

Chaque année, des millions d'animaux sont piégés dans les États-Unis pour la fourrure et aussi pour avoir écrit, un divertissement vicieux très apprécié parmi les chasseurs. Pièges ne sont pas sélectifs dans ce qu'ils attrapent, sont un danger pour les animaux de compagnie et les enfants, et encore d'innombrables permis de piégeage sont délivrés chaque année à des personnes, y compris les parents qui exposent leurs jeunes enfants à la destruction barbare de la vie des animaux. Animaux piégés sont tués par le tir, frappant du pied sur le cou ou brisant leurs crânes avec un bâton. Mais pour de nombreux animaux piégés, leur calvaire ne fait que commencer car ils sont jetés dans des cages avec des plaies ouvertes et transportés pendant de nombreuses heures, juste pour être parqués et finis par des chiens dressés pour arracher des animaux à fourrure en morceaux en vie.

 

 Mutalated Fox

Animaux, quand péniblement saisi et retenu en vie, luttent désespérément de se libérer, disloquant souvent les articulations, casser les dents, se mutiler en mâchant une jambe ou patte, dans une tentative de se libérer. S'ils réussissent, les animaux traumatisés ont peu d'espoir de survie à l'état sauvage; mort viendra sûrement de l'infection, de la famine ou en étant une proie facile pour les prédateurs. Les lois relatives à la vérification des pièges varient d'un endroit à l'autre et la plupart exigent que les trappeurs vérifier leurs pièges dans les 72 heures, mais il n'est pas exécutoire. Ainsi, de nombreux animaux tout en supportant la douleur atroce et une attente désespérée remplie de panique,  meurent de faim et de soif.

 

Nous demandons que vous bannissez ces pratiques complètement sur toutes les terres publiques aux États-Unis et le mandat des poursuites de lourdes amendes pour toute personne reconnue coupable d'avoir enfreint la loi.

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Pétition
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 19:40

 

Ça y est les beaux jours reviennent, on va enfin pouvoir profiter du soleil, des terrasses et des glaçons…

 

 

 

 

 

Le nécessaire

 

moule à glaçon

 

 

fleurs comestibles

 

 

eau

 

 

N’hésitez pas à jouer sur les couleurs !

 

 

Préparation

 

Rincez les fleurs.

Remplissez d’eau le bac à glaçons à 1/3 de sa hauteur et mettez-y les fleurs choisis. Placez ensuite le bac au congélateur.


 

Quand la glace a pris, complétez d’eau le bac afin que les fleurs soient bien au centre du glaçon.

Puis remettre le bac au congélateur jusqu’à ce que les glaçons soient totalement faits.

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans La Cuisine des Fleurs
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 19:21

 

 

Les fleurs comestibles offrent un éventail de couleurs, de formes, de textures et de saveurs. Chaque espèce possède une saveur différente, à vous de les découvrir..., mais attention, toutes les fleurs ne sont pas comestibles.

 

Ce n'est pas parce qu'une plante est classée comestible qu'elle l'est dans toutes ses parties. Qui dit plantes médicinales ne veut pas dire plantes comestibles; certaines ne doivent pas être ingérées.

 

Toute personne souffrant d’allergies ou de maladies graves, de même que les femmes enceintes ou qui allaitent, doivent consulter un spécialiste de la santé avant de consommer une fleur comestible.

 

Les fleurs de votre jardin à déguster ne doivent être cueillies que sur des plantes non traitées ! N’allez pas ingérer des produits chimiques ! Pour les cultiver de façon naturelle, optez pour une fertilisation et des traitements bio, à base de plantes (purin d'ortie, de consoude) et laissez les petites coccinelles faire toutes seules le ménage contre les insectes ravageurs...

 

Avant de consommer une fleur :

 

  • Vérifiez son nom latin et son espèce. Le nom commun ne suffit pas.

  • Assurez-vous de sa provenance. Une fleur achetée chez le fleuriste ne doit jamais être consommée.

  • Choisissez celles qui sont écologiques ou biologiques.

  • Enlevez toujours le pistil et les étamines, ils contiennent du pollen qui peut altérer le goût.


 

 

Les fleurs comestibles : quelques précautions.
Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans La Cuisine des Fleurs
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 18:59

 

Pour commencer : les fleurs des plantes aromatiques, condimentaires , voir certaines médicinales sont comestibles, avec parfois, un goût légèrement différent des feuilles : souvent plus marqué.

Nous verrons plus tard chaque plante individuellement.

 

 


Liste de plantes aux fleurs comestibles

 

Toutes les comestibles ne figurent pas dans cette liste : seules les plus courantes y sont.

 

  • ACACIA: fleurs.

  • ACHILLEE ; fleurs et feuilles

  • ANCHUSE : fleurs, feuilles

  • ANGELIQUE : feuilles et tiges, fleurs

  • AMARANTE : jeunes feuilles et tiges, graines

  • ARBRE DE JUDEE: fleurs

  • ASPERULE : fleurs

  • AUBEPINE : fleurs, jeunes feuilles, fruits

  • BEGONIA : fleurs, feuilles

  • BOURRACHE : fleurs, feuilles

  • CAMOMILLE : fleurs

  • CAPUCINE : boutons, fleurs, graines, feuilles

  • COURGETTE : fleurs et fruit

  • COQUELICOT : pétales, graines

  • CHRYSANTHEME COMESTIBLE : fleurs et jeunes feuilles

  • CHEVREFEUILLE : fleurs uniquement

  • DALHIA : tubercules, fleurs

  • FUCHSIAS : fleurs, fruits

  • HEMEROCALLES : fleurs et boutons, jeunes pousses

  • HIBISCUS : fleurs.

  • HOSTA : fleurs ou feuilles.

  • GARDENIA : fleurs

  • GERANIUM ODORANT: fleurs ou feuilles.

  • GERANIUM ROSAT: fleurs ou feuilles.

  • GLYCINE : fleurs

  • JACINTHE : fleurs

  • JULIENNE DES JARDINS: fleurs, jeunes feuilles

  • LAVANDE : fleurs

  • LAVATERE : feuilles ou fleurs

  • LILAS : fleurs

  • LYS : fleurs ou boutons, bulbe

  • MAGNOLIA : fleurs, boutons au vinaigre, jeunes feuilles

  • MAHONIA : jeunes feuilles, fruits, fleurs

  • MARGUERITE : fleurs ou boutons

  • MAUVE : feuille ou fleurs

  • MIMOSA : fleurs

  • MONARDE DIDYMA: fleurs et feuilles

  • MONNAIE DU PAPE: boutons floraux et jeunes feuilles, fleurs

  • NIGELLE : graines

  • ŒILLET : fleurs

  • ŒILLET D’INDE: fleurs et feuilles

  • ONAGRE :fleurs feuilles et racines également comestibles.

  • PASSIFLORE : fleurs, fruits

  • PÂQUERETTE : fleurs et feuilles

  • PAVOT : pétales, graines

  • PENSEE : fleurs

  • PHLOX : fleurs

  • PISSENLIT : tout est comestible, fleurs, feuilles et racines

  • PRIMEVERES : Fleurs et feuilles

  • ROSE : pétales, boutons, feuilles de certains rosiers, fruits

  • ROSE TREMIERE : fleurs et boutons

  • SEDUM : fleurs et jeunes feuilles

  • SAUGE SCLAREE: fleurs et feuilles

  • SOUCI : fleurs et boutons floraux

  • SUMAC DE VIRGINIE : fleurs

  • SUREAU : fleurs et baies mures

  • TAGETES : fleurs et feuilles,

  • TILLEUL : fleurs

  • TOURNESOL : pétales, boutons floraux, graines grillées.

  • TRADESCANTIA : fleurs

  • TREFLE : fleurs et feuilles

  • TULIPE : pétales

  • VIOLETTE : fleurs et feuilles

  • VALERIANE : fleurs et feuilles

  • YUCCA : fleurs, fruits

  • ZINNIA ELEGANT : fleurs

 

Liste des principales fleurs toxiques

 

Toutes les toxiques ne figurent pas dans cette liste : seules les plus courantes y sont.

 

  • Aconit paniculé - Aconitum variegatum ssp paniculatum,

  • Aconit tue-loup - Aconitum vulparia

  • Aconit napel (casque de Jupiter) - Aconitum napellus Les aconits SONT TRES TOXIQUES

  • Adonis du printemps - Adonis vernalis

  • Adonis d'été - Adonis aestivalia

  • Ancolie commune - Aquilegia vulgaris

  • Anémone du mont Baldo - Anémone baldensis

  • Anémone pulsatille - Pulsatilla vulgaris

  • Aristoloche pistoloche - Aristolochia pistolochia

  • Arnica - Arnica montana

  • Arum tacheté - Arum maculatum

  • Belladone - Atropa belladona - TRES TOXIQUE

  • Bouton d'or - Ranunculus sceleratus

  • Bryone (navet du diable) - Bryonia dioica TRES TOXIQUE

  • Camérisier à balai - Lonicera xylosteum

  • Chélidoine (herbe aux verrues) - Chelidonium majus

  • Chèvrefeuille Etrusque - Lonicera etrusca

  • Chèvrefeuille des haies - Lonicera Les baies du chèvrefeuille de nos campagnes sont toxiques, les fleurs sont comestibles

  • Grande ciguë - Conitum maculatum - toutes les Ciguë sont TRES TOXIQUES

  • Clématites - Clematis

  • Colchique - Colchicum autumnale TRES TOXIQUE

  • Corydale solide - Corydalis solida et autres corydales

  • Cyclamen - Cyclamen europaeum

  • Cytise à feuilles sessiles - Cytisophyllum sessifolium

  • Cytise aubour - Laburnum anagyroides

  • Cytise de Sauze - Cytisus sauzeanus

  • Dame d'onze-heure - Ornithogalum umbellatum

  • Datura - Datura stramonium TRES TOXIQUE

  • Daphné camélé - Daphné cneorum , et Joli bois - Daphné mezereum

  • Dauphinelle (pied d'alouette) - Consolida regalis

  • Digitale à grandes fleurs - Digitalis grandiflora

  • Digitale pourpre - Digitalis purpurea Les digitales sont TRES TOXIQUES

  • Euphorbes - Euphorbia

  • Fritillaire(œuf de pintade) - fritillaria meleagris

  • Genêt d'Espagne - Spartium junceum

  • Genêt à balai - Cytisus scoparius

  • Giroflée - Cheiranthus cheiri

  • Héliotrope - Heliotropium europaeum

  • Digitale à deux têtes : cette curiosité est ... doublement toxique !

  • Hellébore noire (rose de noël) - Helleborus niger , toutes les hellébores sont TRES TOXIQUES, attention aux mains lorsque vous faites des bouquets !

  • Houx - Ilex aquifolium

  • Iris - Iris pseudocarus

  • Laurier rose - Nerium oleander TRES TOXIQUE

  • Lupin - Lupinus augustifolius

  • Mouron rouge - Anagallia arvensis

  • Muflier - Antirrhinum majus

  • Muguet - Convallaria majalis

  • Narcisse ou Jonquille : les bulbes et les tiges sont toxiques, les fleurs sont parfois consommées, mais il ne faut pas dépasser de faibles doses

  • Nivéole - Leucojum vernum

  • Perce-neige - Galanthus nivalis

  • Rhododendron - Rhododendron ferrugineum

  • Sceau de Salomon odorant - Polygonatum odoratum

  • Sureau Yèble ou petit sureau - Sambucus ebulus plante herbacée à ne pas confondre avec le sureau noir arbustif dont on consomme fleurs et baies !

 

Liste (non exhaustive) de fleurs comestibles ou pas.

AVERTISSEMENT

 

Il est indispensable de s’assurer que la variété de fleurs, ou autre plante que vous avez choisie soit comestible.


Sur une même plante, certains parties peuvent être mangées par les humains alors que d’autres seront toxiques : les cas est bien connu avec les pommes de terre ou les tomates, comestibles comme tout le monde le sait, alors que leur feuillage est toxique !

 

Un guide botanique sérieux, avec photos et/ou croquis, pourra vous aider dans l’identification des végétaux, mais au moindre doute, veuillez consulter un pharmacien, et ABSTENEZ VOUS de consommer une plante qui ne sera pas identifiée avec certitude.

 

Les fleurs sont porteuses de pollen et certaines personnes y sont allergiques : la plus grande prudence est nécessaire.

 

Ni moi-même, ni mon blog, ni les liens fournis, ne sauraient êtres tenus responsables des différentes allergies ou réactions suite à la réalisation de recettes suggérées sur ce blog.

 

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans La Cuisine des Fleurs
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 07:12

Bonjour à toutes & tous,

 

Je vous propose aujourd'hui de découvrir une nouvelle catégorie :


" la cuisine des fleurs",


j'espère que vous l'apprécierez aussi bien avec les yeux qu'avec tous vos autres sens.



N'hésitez pas à commenter, donner votre avis, vos astuces et vos recettes que je me ferai une joie de tester et partager avec vous !

 

Nouvelle catégorie : " la cuisine des fleurs"
Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans La Cuisine des Fleurs
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 07:10

Merci de votre intérêt mais tout commentaire déplacé sera supprimé.

Repost 0
Published by Loukoum & Cie
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 08:30
Manifestation Internationale contre les Delphinariums

Quand?
24/05/2014
08:30 - 16:00

 

Où ?
Parc Astérix
Parc Astérix
Plailly
France

 

 

Le samedi 24 mai 2014 a lieu une manifestation internationale contre les delphinariums.
Non, applaudir un dauphin sous médicaments dans une baignoire n’est pas une preuve d’amour.
Aimons-les vraiment, libérons-les !
 
 
Plus de détails sur la manifestation :
 
Mobilisation statique, calme et apolitique avec visuels et distribution de tracts, avant l’entrée du Parc Asterix sur terre-plein central. Co-voiturage possible et souhaité, amenez de quoi manger pour pique-niquer ,de quoi s’asseoir pour ceux qui craignent la station debout ou assise par terre et de quoi se protéger du soleil.
Mobilisation dans le cadre d’une journée internationale contre la captivité des cétacés.
 

Comment venir au parc Astérix ?
En voiture :Depuis Paris, autoroute A1 direction Lille, sortie directe Parc Astérix entre les sorties 7 et 8. Parking payant : 10€
Le parking est nécessaire pour ceux qui viennent en voiture pour éviter de troubler la circulation des voitures visiteurs et que la police n’intervienne.

 

En Navette depuis l’aéroport Charles De Gaule

RER B3 de Paris Gare du Nord, sur le quai n°43 et descendez à l’arrêt « Aéroport Charles De Gaulle Terminal 1, Terminal 3″. Guichet « Parcs de Loisirs ».

Tarif Aller/Retour :
8,50€ /adulte à partir de 12 ans
7,50€/enfant de 3 à 11 ans
Gratuit pour les moins de 3 ans

Heures de départ: Toutes les 30 minutes, de 9h et jusqu’à 1h00 après la fermeture du Parc
Heures de retour: idem

ATTENTION IL EST PREFERABLE DE RESERVER A L’AVANCE POUR ETRE SUR D’AVOIR LES PREMIERS BUS ET D’EVITER LA FILE D’ATTENTE !
Pour réserver : http://www.cif-bus.com/exec/home.asp?NumRub=2006
(Si vous vous organisez, vous pouvez profiter des tarifs de groupe)

ATTENTION, Evitez la navette du parc qui part du Louvre.
Trop chère et il n’y a qu’un aller / retour seulement à 9h et 18h30.

En minivan privatif depuis l’aéroport Charles De Gaule

Trajet en minivan 8 places (opéré par SuperShuttle), tarif fixe par trajet en fonction du point de départ et à partir de 79€ pour 8 places. Heure déterminée par les voyageurs.

Pour réserver https://reservations.supershuttle.fr/default.aspx?content=GroupReservations&GC=ASTER

* * *

source : http://www.vegactu.com/evenements/manifestation-internationale-contre-les-delphinariums/

Repost 0
Published by Loukoum & Cie
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 11:29

je partage

 

source : http://mahamudras.blogspot.fr/2011/09/le-manque-de-vitamine-b12.html

 

On entend/lit tout le temps qu'il faut impérativement manger de la viande pour ne pas manquer de vitamine B12.... encore une légende à dégager à coup de latte.

L'essentiel de cet article sur vegetarismus.ch:

- Les gens qui soufrent d'un manque de vitamine B12 sont en grande majorité des mangeurs de viande

- La vitamine B12 ne peut etre produite que par une bactérie. La vitamine B12 contenue dans la viande d'animaux est produite par les bactéries du système digestif de ces animaux (qui sont végétariens).

- Les mangeurs de viande ont une alimentation qui acidifie leur organisme, or l'acidification de l'estomac et des muqueuses de l'intestin empêche l'assimilation de la vitamine B12. Il ne leur sert donc à rien de manger des produits animaux, ni de prendre des suppléments.

Conclusion (pas celle de l'article, la mienne): L'organisme intact produit tout ce qu'il lui faut. Il n'y a pas de manque alimentaire. Les gens qui ne mangent pas du tout ne bouzillent pas leur organisme et ne manquent donc de rien. C'est l'alimentation elle-même qui engendre des déséquilibres.

Entre parenthèses.... encore un mensonge tellement énorme que tout le monde y a cru ... La viande d'animaux végétarien est truffée de vitamine B12, alors que le seul apport, c'est la viande?
Réapprendre à penser par soi-meme, c'est douloureux ...

Il n'y a absolument aucune bonne raison de manger nos amis.

 

Repost 0
Published by Loukoum & Cie
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 09:42

je partage

 

source : http://www.vegedia.com/blogs/421/20/la-b12-et-ses-mythes-pour-tout

 

 

 

 

 

 

Le sujet de la Vitamine B12 n'est pas nouveau pour la plupart des végans, végétariens ou crudivores. Les compagnies des compléments alimentaires ont beaucoup de gens qui courent dans les magasins de santé afin d'être sans déficiences, mais est-ce une bonne idée ? Un nombre de problèmes vont être mis en évidence dans cet article et je vais essayer de reconstituer des informations provenant de sources différentes et fiables (non financées).


 

Une carence en vitamine B12 est un désordre très sérieux, mais ce n'est jamais juste une carence en B12 puisque les carences en vitamines et minéraux n'arrivent jamais en isolation.

Les indications d'une déficience en vitamine B12, quand ils arrivent à un point où ils se montrent, peuvent être assez sévères. Fatigue, pâleur, anoréxie, confusion mentale, hallucinations, paranoïa, perte de poids, etc. sont juste des indications qu'une personne pourrait avoir une déficience en B12.

J'ai fait des études sur la B12 en tant que spécialiste. Si vous pensez avoir une carence de ce genre, il serait sage pour vous d'avoir l'avis d'un practitien de santé (comme moi-même) qui a une connaissance particulière dans les carences en vitamine B12, pour un avis immédiat. Ce désordre peut éventuellement aller jusqu'à la mort si il est laissé non-vérifié.


Les recommandations officiels du Royaume Uni ont descendu ces dernières années, les besoins du corps ayant été sur-estimés.

En effet, Le Département de la Santé reconnaît que certaines personnes possèdent un taux plus bas que la moyenne requise en B12.

Une vie entière requiert de la B12 jusqu'à un grain de 40 miligrammes de cristaux rouges, soit environ un septième la taille moyenne d'une tablette d'aspirine !

Prendre de grande dose de vitamine par voie orale est inutile puisque 3ug est le maximum qui peut être absorbé n'importe quand.

 



 


La vitamine B12 est secrétée dans la bile et est effectivement réabsorbée.

Aussi connu sous le nom de circulation entérohépatique.

Le taux de B12 secrété dans la bile peut varier de 1 à 10ug par jour.

Les personnes avec un régime faible en B12, en incluant les végans et les végétariens, obtiendront peut-être même plus d'absorption de B12 que dans un régime commun.

La réabsorption est la raison pourquoi il peut prendre plus de 20 ans à une maladie d'une déficience à se développer.

En comparaison, si la carence en B12 est due à un problème d'absorption, cela ne peut prendre que 3 ans à une maladie d'une déficience de se développer.

Comme la vitamine B12 est recyclée dans un corps sain, en principe, la synthèse de la B12 pourrait entièrement suffire à nos besoins sans aucune B12 fournit dans la nourriture, mais si il y a un manque de cobalt dans notre alimentation, le problème n'a rien à voir avec un manque de B12 dans la flore intestinale mais un problème de cobalt (qui, encore une fois, aura besoin d'autres facteurs pour une absorption qui fonctionne).
Sur toutes les nombreuses controverses à propos de la vitamine B12, il y a un l'argument que, bien que le facteur intrinsèque est produit dans nos estomacs et que nos instestins sont connus pour produire cette vitamine, la bactérie est produite trop basse dans nos intestins et ne peut être absorbée par notre corps.

Malheureusement, cet argument est toujours entrain de circuler, pourtant, selon le Dr. Vetrano, il a été désaprouvé par des recherches qui datent déjà d'il y a plus de 20 ans et que ce n'est qu'une théorie scientifique obsolète.

En effet, dans une version de 1999 de "Human Anatomy and Physiology" (Anatomie et Physiologie Humaine) par Marieb, il est dit clairement qu'en effet, nous absorbons la vitamine B12 à travers nos intestins.

 


Beaucoup de gens disent que la seule nourriture contenant de la vitamine B12 est les produits et dérivés des animaux.

Cela aussi est faux.

Aucune nourriture ne contient naturellement de la vitamine B12 -ni un animal, ni les végétaux-.

La vitamine B12 est un microbe (une bactérie), elle est produite par des micro-organismes.

La vitamine B12 est la seule vitamine qui contient des traces de cobalt, qui donne à cette vitamine son nom chimique (cobalammine) qui est au centre de la structure de cette molécule.

Les humains et tous les vertébrés ont besoin de cobalt, bien qu'assimilé uniquement sous la forme de vitamine B12.

 


La synthèse de la B12 est connue pour contribuer naturellement dans le petit intestin chez l'humain (l'ileum ou iléon), qui est le premier lieu d'absorption de la B12.

Tant que la gorge possède du cobalt et certains autres nutriments necéssaires, ils produisent de la vitamine B12.

D'après le Dr. Michael Klape, la vitamine B12 est présente dans la bouche et les intestins.

La B12 doit être combinée avec une enzyme mucoprotéine appelée Facteur Intrinsèque, qui est normalement présente dans les sécrétions gastriques afin d'être assimilée correctement.

Si le Facteur Intrinsèque est impair ou absent, la synthèse de la B12 ne se fera pas, peu important alors combien de fois elle est présente dans la nourriture.

Les carences en B12 peuvent être apportées par les antibiotiques (contenus également dans le lait), l'alcool, fumer et stress (l'alcool détruit le foie donc les grands buveurs ont besoin de plus de B12 que la normale, fumer (ainsi que la viande grillée et autres nourriture trop cuisinée) peut aussi élever les besoins en B12 du corps.

 

 


 

Beaucoup d'analyses nutritionnelles de l'alimentation ont été menées il y a très longtemps, et donc, n'ont pas pris en compte les nouvelles "super technologies" dans les procédures scientifiques.

Par exemple, les mûres de Tesco montrent clairement que 100g de mûres contiennent 30% des besoins journaliers en B12 recommandés.

Cela ne peut être un cas isolé d'exemple de végétal qui contient de la B12 !

Ce n'est sûrement qu'une "plante" parmi tant d'autres qui contient cette vitamine.

En effet, d'après le Dr. Vetrano, la plupart des livres sur la nutrition dans les USA se sont maintenant mis d'accord sur le fait qu'il y a de la B12 dans toute nourriture contenant une vitamine du complexe B (B6,B9, etc.) mais auparavant ils n'étaient pas capable de mesurer les taux.

De nos jours, les technologies modernes leur ont permis de découvrir qu'il y a de la B12 dans ces aliments riches en complexe B.

 

 

 


L'auteur ne croit pas qu'une carence en B12 est plus présente chez les végans ou végétariens - encore un autre mensonge marketing !.

En fait, beaucoup de "soit disantes études" montrant des végans déficients, doivent faire très attention, beaucoup d'entres elles ne montrent en aucun cas que les végans soient déficients du tout !

En fait, contrairement à la propagande des industries de la viande et des produits laitiers, les omnivores ont encore plus de chance de développer une carence en vitamine B12, ceci est prouvé depuis 1959 !! (1)


 

Avec tout cela de dit, on doit garder en tête que beaucoup de végétariens et de végans prennent encore des antibiotiques ou consomment des aliments contenant des antibiotiques comme les ognions, les radis forts et autres aliments riches en huile de moutarde, qui sont dangereux pour la flore intestinale.

Le problème est qu'une fois que nous avons abîmé notre flore intestinale, c'est difficile à corriger sans véritable et fiable connaissance en santé ET en nutrition.

Il faut surtout corriger le problème de la flore intestinale et non prendre des suppléments car cela ne résoud rien.

Les personnes qui ont un problème physique parce qu'ils pensent ne pas obtenir assez de vitamine B12, en fait, n'absorbent pas correctement leurs aliments à cause d'une pauvre digestion.

Quand la digestion est remise sur pied, la B12 peut être à nouveau utilisée et produite.

 


D'après "Human Anatomy and Physiology" de Marieb, la vitamine B12 peut être détruite à cause d'une haute teneur d'acidité et d'alkaline.

Cela veut donc dire que la B12 dans les produits animaux se détruit encore plus facilement parce que l'acide hydrochlorique dans nos estomacs durant le processus de digestion de la viande est hautement acide.

Cela explique pourquoi les omnivores sont donc autant atteint de carences en B12 que n'importe qui d'autre même si la B12 est présente dans leur alimentation.

Aussi, pour les omnivores, il y a des antibiotiques dans la viande !

Bien sûr, beaucoup d'omnivores détruisent leur amie bactérie dans leurs intestins par une constante putréfaction et la bactérie putréfactive naturellement présente dans la viande donnera au corps des temps difficiles.

 


Une autre partie de l'équation est qu'un niveau bas en B12 ne signifie pas nécéssairement une déficience en B12.

Simplement parce qu'un taux est bas de B12 dans un test sanguin, cela ne veut pas dire que le corps a une carence, cela pourrait vouloir dire qu'elle est bien utilisée par les cellules vivantes (telle que le système nerveux central).

En aucun cas, une personne prenant des suppléments afin d'avoir de la B12 dans le sang, ne signifie qu'il est utilisable par le corps comme ce ne sont ques des vitamines synthétiques et non naturelles.

 


Les illusions des bénéfices d'une supplémentation résulte en une augmentation de la part du métabolisme pour expulser ces mauvaises susbtances le plus vite possible.

Cela résulte par la suite à la stimulation du corps et donc l'illusion d'un bénéfice quelconque.

La vérité est qu'il y a une balance délicate entre les sécrétions hormonales, les vitamines, les enzymes, les minéraux, etc.

Ce sont des choses que les scientiifiques ne connaissent encore que trop peu.

Ces substances ne fonctionnent pas toutes seules, mais nécessitent d'autres facteurs pour qu'elles soient effectives, comme les graisses, etc.

On ne sait pas grand chose sur la vie à l'intérieur d'une cellule.

L'utilisation de suppléments peut déranger cette délicate balance et diminuer l'efficacité des fonctions du corps.

La santé est réduite proportionnellement au déséquilibre qui se produit.

 


Commercialement, les tablettes des vitamines B12 sont faites à partir de bactérie et cette bactérie est profondément fermentée.

Un corps en bonne santé va alors habituellement expulser ces substances fermentées. Les plus gros problèmes avec les suppléments/pilules est que

1) Ils ne contiennent pas les centaines d'autres nutriments requis pour être en bonne santé que les aliments crus nous donnent,

et 2) Ils contiennent des contaminants et substances artificielles qui sont au détriment de la santé.

 


Les vitamines synthétiques et les minéraux sont non-naturels et sont donc inutilisables par le corps humain -contrairement à ce qu'on vous raconte.

Dans la manufacture des "suppléments alimentaires", les pures substances chimiques vont être utilisées pour la plupart.

Si les scientifiques utilisaient des nutriments dérivés naturels, les pilules seraient trop larges pour pouvoir être avalées.

De plus, un "transporteur" de produits chimiques est ajouté afin que le produit soit acceptable au niveau de la taille (taille standard).

Ces transporteurs de produits chimiques, comme avec tous les produits chimiques, sont toxiques pour l'organisme.

Ils résultent en une stimulation du corps et une cure illusoire.

 

 

 


Selon le Dr. John Potter (Doctorant du Centre de Cancer de Fred Hutchinson, à Seattle), "la magie de l'alimentation est basée sur des milliers d'intéractions complexes de douzaines de différents phytochimiques qui sont trop difficiles à reproduire dans des pilules. Pendant que 190 solides études prouvent que les fruits et les légumes sont bénéfiques, les suppléments, eux, ne sont qu'une once d'une quelconque évidence".

Les vitamines, les minéraux, les hormones, etc. ne fonctionnent pas de façon isolée, ils travaillent en symbiose.

Ils travaillent avec les autres nutriments dans le but d'effectuer leur travail.

Quand ces substances hautement complexes sont dérangées, leur efficacité globale peut être réduite.

Cependant, trop d'un seul nutriment vide notre énergie vitale, comme l'organisme des humains (et des non-humains) devra exterminer le trop plein de nutriments.

Aussi, c'est pour cela qu'il est douteux de dire, que même si vous avez une carence en B12, vous ne pouvez pas avoir seulement ça.

Une alimentation saine et des conditions viables, et par exemple un jeûne peuvent être de rigueur.

 


D'après le Dr. Douglas Graham, dans son livre "Nutrition and Athletic Performance" (La nutrition et la performance athlétique), les suppléments ont prouvé être inadéquats et une méthode incomplète de supplémentation de nutriments puisque les scientifiques ne peuvent pas égaler les balances raffinées de la Nature.

Il dit que depuis une estimation de 90% de tous les nutriments sont encore inconnus, pourquoi alors voudrions-nous commencer à ajouter des nutriments dans notre alimentation en même temps, au lieu de manger une bonne et entière alimentation ?

La plupart des nutriments sont connus pour interragir en symbiose avec au moins 8 autres nutriments et en considérant ça, les chances de fournir des éléments nutritifs sainement dans son emballage d'éléments nécessaires devient "infiniment minute".

Plus précisément, il ajoute, "il n'y a jamais eu un résultat fructueux pour garder un animal ou un humain en bonne santé, ou même vivant, avec une alimentation composée strictement de suppléments nutritionnels".

 


Dan Reeter, à Bio-Systems Laboratories dans le Colorado, est en train de créer un des ordinateurs le plus compréhensif du monde sur les tests de la biologie des sols.

Il dit que, à partir de tous ces tests, les plantes ayant poussé sur un sol biologique donnent des taux extrêmement hauts de vitamine B12 utilisables.

 Il a aussi été rapporté que la vitamine B12 est présente dans les fruits sauvages et les plantes du jardin de la maison.

 


L'auteur soutient que les produits animaux et laitiers sont une source pauvre de vitamine B12 puisque la vitamine est contenue dans les nutriments-dérangés de l'alimentaire, qui va inévitablement détruire l'utilisation de cette vitamine.

Les études montrent que ceux suivant un régime basé sur des produits animaux typiques, ont besoin de plus de B12 que ceux qui ne suivent pas ce régime (végans, etc.). Cela est dû au fait que le régime typique entraîne une atrophie digestive.

Parce que la B12 est liée à un peptide (http://fr.wikipedia.org/wiki/Peptide) dans les produits animaux et doivent être clivés enzymatiquement à partir des liaisons peptidiques pour être absorbés, un affaiblissement de l'acidité gastrique et des sécrétions des enzymes gastriques (dû à une alimentation industrielle et toujours cuite) conduise à une inaptitude en matière d'extraction de la vitamine B12 dans la nourriture externe.

Toutefois, ceux dont l'alimentation est végétalienne et à prédominance crue, ont un pouvoir digestif plus fort et peuvent réabsorber plus de B12 provenant de la bile plutôt que celle venant de l'extérne.

Wolfe argumente sur le fait que les microbes dans les sols naturels et les bactéries trouvées dans les plantes sauvages ainsi que non-lavées sont parfaitement adéquates pour supporter nos besoins en B12.

Les microbes naturels dans le sol ont besoin d'être dupliqués et colonisés dans notre traction digestive, sans fermentation ni putréfaction.

 


Un autre point à considérer est que les Recommandations Journalières Conseillées (RDA) en vitamine B12, ne sont basées que sur une alimentation de viande et de produits trop cuits/industriels, sur un mode vie de léger fumeur et consommateur d'alcool.

Les intérêts commerciaux ont en effet grossièrement exagéré nos besoins pour de nombreux nutriments.

Ces études ne nous disent rien sur les besoins d'un végétarien/vegan en bonne santé. C'est donc difficile de déterminer précisément pour chaque individu les besoins de telle vitamine ou tel nutriment, de plus un excès de telle vitamine ou de tel nutriment (B12, vit C, fer) engendre un déséquilibre dans notre système et notre vitalité.

Des facteurs, tel que le taux de métabolisme, le stress, etc, peuvent déterminer les différences et nos besoins qui changent alors souvent d'une période à l'autre.

Dr. Victor Herbert a rapporté dans l'American Journal of Clinical Nutrition (Le journal américain de la nutrition clinique) que seulement 0.00000035 onces (1ug) de vitamine B12 est nécessaire par jour !

Ces recommandations minimum en vitamine peuvent être même inadéquates pour expliquer les besoins d'un végan (prédominance crue) en bonne santé, par exemple, qui aura sans doute besoin de moins de B12 grâce à une grande habilité à recycler sa B12 et à un bon système digestif (note : cuire trop souvent les aliments détruit les bons microbes et donc une alimentation, même végan, faite de produits cuits et trop stérilisés pourraient ne pas préserver la flore de sa qualité naturelle pour la B12).

Le taux d'absorption en B12 est plus élevé chez les individus en bonne santé que ceux en mauvaise santé.

Les études, basées sur les végétariens des villages d'Inde, ont montré qu'aucun d'eux n'avaient de déficience en B12, même si leur sang ne contenait que 0.3 à 0.5 ug (ce qui est selon les médecins occidentaux très bas) !

 

 

 


Le Dr. Gabriel Cousens explique que cette déficience en B12 est typiquement causée par un manque d'absorption dans les tractions intestinales plutôt qu'un manque de cette vitamine elle-même.

Les Dr. Annie &David Jubb, expliquent que les gens ont vécu dans un environnement tellement stérile, asceptisé pendant si longtemps que cette symbiose nécessaire des organismes a été moins présente dans notre alimentation.

Ils expliquent qu'en ingérant les organismes des sols naturels, nous pouvons maintenir un énorme réservoir d'anticorps prêts à être transformés en pathogènes spécifiques, la nature le veut ainsi : en mangeant un peu de saleté naturelle !

 


Si une personne est en bonne santé, en suivant une alimentation végane, avec beaucoup de nourriture crue (fruits/légumes), et n'abuse pas de certaines consommation, et plusieurs fois par an, font un jeûne de désintoxication naturelle (fêtes, alcool, tabac, excès), il est alors improbable qu'elle développe une carence quelconque en vitamine B12.

La déficience en vitamine B12 est habituellement symptomatique d'un beaucoup plus grave problème : flore intestinale pauvre, mauvaise absorption, ainsi qu'un manque de lumière naturelle (Soleil).

 


Harvey Diamond argumente sur le fait que tout ce phénomène de nutriments a été fait de manière trop confuse avec des informations contradictoires, que c'est pour cela que les gens sont perdus pour savoir où vraiment trouver leurs nutriments pour une vie saine.

Malheureusement, certaines personnes ont été totalement induites en erreur et effrayées que pour la plupart il n'y a plus beaucoup de chances de les sauver de la viande, des produits laitiers et des suppléments pétrochimiques de toutes ces industries.

La vérité est que, tous les nutriments dont le corps a besoin se trouvent dans la nourriture naturelle (pour les humains : alimentation végane/crue).

Mère Nature sait comment subvenir à nos besoins par elle-même uniquement.

Pourquoi serions-nous les seuls des animaux naturellement "mangeurs de végétaux" de la création et tout à coup, il n'y a pas de vitamine B12 dans les végétaux seulement pour nous ?

Voyons ça plus clairement : si vous ne pouvez obtenir nos nutriments/vitamines dans les fruits, légumes, noix et graines alors NOUS N'EN AVONS PAS BESOIN !

Simplement parce qu'un fruit sauvage ou la nourriture bio ne contient qu'un certain petit pourcentage, cela ne veut en aucun cas dire qu'il est déficient.

Cela signifie uniquement que nous n'avons besoin qu'un tout petit pourcentage !

 

 


 

 

Les abuseurs des pilules sont prompts à dire que notre sol est "déficient", mais selon Diamond et les autres auteurs et docteurs : si une semence ne reçoit pas tous les éléments dont elle a besoin : ELLE NE POUSSERA PAS (OU POUSSERA DEFORMEE ET PEU).

En outre, les plantes obtiennent les éléments nutritifs provenant d'autres sources en grande quantité : le Soleil, l'eau et l'air.

Les plantes, en fait, obtiennent seulement 1% de leurs nutriments dans le sol !


Si vous développez une déficience en B12, des ajustements dans votre alimentation doivent être faits, et/ou avec un spécialiste, de faire un court jeûne pour faire rentrer dans l'ordre la nature.

Dans tous les cas, lorsqu'on se tourne vers une alimentation saine végétarienne, végane ou crue (pour une santé optimum), on devrait revenir le plus près possible de la nature et faire attention aux phobiques des germes qui nous conseille de "désinfecter" toute notre nourriture !

Achetez bio and mangez fait-maison ou de la nourriture sauvage (selon où vous habitez) et ne nettoyez pas scrupuleusement vos aliments ! Juste comme la nature le veut.

 

Texte original : http://libaware.economads.com/b12issue.php

Repost 0
Published by Loukoum & Cie
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 07:07
Film-documentaire "NO GAZARAN"

je partage

source : http://www.stopaugazdeschiste07.org/spip.php?article361

Film-documentaire "NO GAZARAN"

lundi 31 mars 2014

NO GAZARAN

NO GAZARAN, UN DOCUMENTAIRE DE CREATION
DE DORIS BUTTIGNOL ET CAROLE MENDUNI

Image : Doris Buttignol, Carole Menduni, Samuel Sagon, Thorsten Künish
Son : Doris Buttignol, Carole Menduni, Mathieu Quillet
Montage : Emmanuelle Zelez
Production : Les Brasseurs de Cages, les Films du Zèbre

Sortie nationale le 02 avril 2014

L’alerte est lancée dans le sud est de la France début 2011 : le gaz de schiste arrive dans nos villages, nos paysages, nos vies ! Le gaz de quoi ?

Carnet de route d’une mobilisation citoyenne imprévue, le film témoigne des soubresauts d’une société prise au piège d’un modèle économique en crise en suivant pendant deux ans l’organisation d’un mouvement de résistance historique qui va faire reculer les industriels et l’état.

En Ardèche le film sera projeté à :
Vernoux en Vivarais le 05 avril
Lamastre le 06 avril
Lagorce, avec la Maison de l’Image, le samedi 12 avril à 20h00
Privas au cinéma Le Vivarais le 9 avril à 20h00, en présence de la réalisatrice Doris Buttignol
Montélimar au cinéma Art et Essai Les Templiers
* Mercredi 9 avril à 18h
* Vendredi 11 avril à 18h et à 20h avec débat lors de la séance de 20h
* Samedi 12 avril à 20h30
* Dimanche 13 avril à 14h
* Lundi 14 avril à 18h
Vals les Bains au cinéma Les Quinconces
* Vendredi 25 avril à 21h
* Samedi 26 avril à 21h

Agenda des projections débats en avant première : le 02/04 Paris, le 03/04 Nevers, le 04/04 Romainville, le 05/04 Clermont- Ferrant, le 06/04 Paris (Reflet Medicis), le 07/04 Herouville St Clair, le 08/04 Valence, le 11/04 Fleurance, le 14/04 Paris, le 15/04 Bruay en Artois, le 16/04 Amiens, le 17/04 Le Blanc, le 17/04 Montbrison, le 25/04 St Claude en présence d’une des réalisatrices ... and more to come...

Présentation du film NO GAZARAN
Vidéo de bande annonce

http://www.dailymotion.com/video/x1a8r0d_nogazaran-ba

RÉSUMÉ :
L’alerte est lancée dans le sud est de la France début 2011 : le gaz de schiste arrive dans nos villages, nos paysages, nos vies ! Le gaz de quoi ?
Carnet de route d’une mobilisation citoyenne imprévue, le film témoigne des soubresauts d’une société prise au piège d’un modèle économique en crise en suivant pendant deux ans l’organisation d’un mouvement de résistance historique qui va faire reculer les industriels et l’état.

INTENTION DE PRODUCTION :
Le film NO GAZARAN, s’inscrit dans la tradition des films d’ancrage. On sait, même si le débat est récent, que la problématique du gaz de schiste, donc celle des énergies fossiles, donc celle de notre mode d’exploitation des ressources énergétiques avec son cortège de conséquences, plus ou moins connues, et plus ou moins prises en compte, se régule et s’administre dans des sphères de décision loin des univers de vie du citoyen. Pourtant, cette distance, n’a pas empêché que l’action de terrain menée par des individus très divers, mais conscients d’un enjeu commun, fasse, au moins temporairement, reculer la toute puissance autocratique des grands groupes énergétiques.

Cette résistance mérite qu’on y porte la lumière, et que les tenants et aboutissants des enjeux en cours, les forces en présence, et les rapports entre le pouvoir de l’action et le pouvoir régalien, soient mis en mémoire, analysés et portés à la connaissance publique. Il y a œuvre de patrimoine à garder, traces des luttes de terrain contre le fait acquis, parce qu’imposé par la force, à garder trace aussi d’un environnement, d’un univers de vie qui risque d’être malmené dans un futur peut-être proche.
Le sujet du film c’est bien le rapport de l’individu menacé, à la cause de cette menace, et comment il se met en œuvre face à elle. Cela nous concerne parce que par ce dispositif on peut se reconnaître là dans une communauté d’intérêt, une communauté de cause.

SYNOPSIS :
Le film démarre sur un survol de terres sur lesquelles pèse désormais une menace.
On retrouve ensuite sur le terrain une foule mobilisée derrière ses élus locaux : à Villeneuve de Berg en février 2011, plus de 20 000 personnes sont venues prendre position contre l’exploitation du gaz de schiste. José Bové, Michèle Rivasi, Olivier Keller, Jean Louis Chopy et d’autres se succèdent à la tribune pour donner l’alerte. Les premiers collectifs se forment notamment dans le sud est de la France pour informer les populations qui découvrent que les terres de leurs communes sont potentiellement devenues de futurs sites d’extraction industriels de gaz non conventionnel.

Au parlement européen, Michèle Rivasi organise un colloque d’experts indépendants en réponse au lobbying mené par les industriels. Sur le terrain la mobilisation s’étend et s’organise. La pression du mouvement citoyen en contexte électoral fait reculer le gouvernement.

Une loi est votée durant l’été 2011 interdisant la fracturation hydraulique, les industriels détenteurs de permis contre attaquent sur le manque à gagner. En octobre les 3 permis ayant suscité la plus grande mobilisation sont abrogés mais une soixantaine restent actifs.
Durant l’élection présidentielle en France, le dossier très sensible du gaz de schiste est plus ou moins mis au placard.

Lors de élection François Hollande promet qu’il n’y aura pas d’exploitation du gaz de schiste durant son mandat, mais régulièrement la controverse resurgit notamment à la faveur de l’argument d’une « réindustrialisation » de la France dans un climat de crise qui a gagné toute l’Europe.

Au Parlement européen, les élus opposés au gaz de schiste se battent pour mettre en place une législation adaptée aux risques environnementaux majeurs. Les Polonais qui veulent développer cette ressource sont obligés de revoir leurs prévisions à la baisse : les gisements sont 5 fois moins importants que ce qu’il avait été annoncé, l’exploitation est bien moins rentable qu’ils ne l’espéraient alors que la Bulgarie sous la pression de la mobilisation a mis en place un moratoire.

En dépit des déclarations du gouvernement, la société Mouvoil est autorisée à sonder les terres de la plaine d’Alès et les collectifs se mobilisent prêts à se mettre en situation de désobéissance civile. Le gouvernement recule une fois encore, mais pour combien de temps ?

Epuisement des ressources fossiles, flambée du prix du pétrole, dérèglement climatique, dangerosité de l’atome, les constats s’accumulent pour nous montrer l’impasse de notre modèle énergétique. Le gaz de schiste, croisé avec l’accident dramatique de Fukushima, pointe la nécessité d’un grand débat citoyen sur la transition énergétique pour l’instant écarté par la collusion entre les lobbies industriels et l’appareil politique du pouvoir. Seule la pression citoyenne fera qu’il faudra bien un jour parler des choses qui fâchent...

Repost 0
Published by Loukoum & Cie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche