Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 08:01

je partage

 

link

 

 

 

Ben Falk est un designer en permaculture établi à Moretown, dansle Vermont. Dans cette vidéo, il nous parle de la vie relativement auto-suffisante qu'il mène, et des systèmes qu'il utilise pour s'adapter au climat hivernal. Il explique le fonctionnement de son poêle à bois, qui produit toute son eau chaude "gratuite", et dusystème de chauffage au compost qui réchauffe sa serre. Il parle aussi de l'importance de la relation avec notre environnement, et des bienfaits du jardinage



 

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Vivre Autrement
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:59

18528_411771365583222_744943292_n.jpg

 

 

La plupart des légumes racines qui se récoltent à l'automne peuvent être conservés en silo, c'est à dire en tas, à l'extérieur de la maison. 
Le silo peut être soit dans une fosse creusée dans le sol, soit en surface.

on installera la fosse au pied d'un mur, à l'abri des vents, pour que les racines soient préservées du gel. Le trou ne doit pas être trop profond, 50 cm au maximum, pour faciliter les prélèvements. N'oubliez pas que vous devez vous mettre à genoux en plein hiver et vous baisser pour aller chercher vos légumes jusqu'au fond de la fosse ! 

Si votre terrain est occupé par des rongeurs, récupérez un tambour de machine à laver et utilisez le comme silo enterré. C'est en métal, c'est inoxydable, et en plus il dispose d'une ouverture

Le silo en surface est plus pratique pour venir se servir en légumes. Il est obligatoire si votre terre reste trop humide l'hiver. Utilisez un coffre avec son châssis, un composteur, ou encore fabriquez en un avec des palettes de récupération.

Choisissez un endroit sec et bien aéré, il peut être en contact avec la terre si elle n'est pas gorgée d'eau.

 



source : larousse, jardiner avec la lune 2012

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Consom’actons !
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:36

je partage

 

source link

 

 

Argentine / 01.06.2012 / Amérique du sud

 

 

Né dans la capitale argentine, le concept fait fureur et a déjà conquis de nombreuses villes à travers tout le pays. L’idée est simple, il s’agit de donner le superflu sans rien attendre en retour, pour que plaisir d’offrir ne rime pas avec consommation effrénée.

Les marchés gratuits ont du succès en Argentine

Les marchés gratuits connaissent un grand succès en Argentine. © jforth (Flickr)

 

Une idée qui gagne du terrain

Imaginez un instant une brocante ou derrière chaque étal vous seriez accueillis par un : « Servez-vous, tout est gratuit ». À première vue, l’idée peut faire sourire… Pourtant, ces marchés existent bel et bien à Buenos Aires, où ils ont lieu de façon régulière depuis 2010.

Baptisés gratiferias, ces événements ont vu le jour grâce à Ariel Bosio, un jeune argentin lassé de devoir transporter ses possessions de déménagement en déménagement. Il explique:

« J’ai découvert que je pouvais vivre avec moins d’affaires que ce que je possédais et que c’était surtout une question d’habitude ».

Après avoir offert son « surplus » aux amis de son école d’arts martiaux, Ariel crée le concept de gratiferias, qui se répand d’abord à travers les centres culturels de la ville avant de conquérir les places publiques.

N’importe qui peut organiser un gratiferia, à la seule condition que le lieu soit public, ouvert à tous et qu’aucun droit d’entrée ne soit exigé. Avec un message simple:

« Amenez ce que vous voulez, ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît ».

Ni troc, ni réciprocité

Les gratiferias sont avant toute une invitation à se débarrasser de possessions matérielles devenues inutiles ou superflues, afin qu’elles circulent et profitent à d’autres.

Aux objets qui se trouvent habituellement sur un marché d’occasion, tels que vêtements, livres, meubles ou appareils électroniques, sont venus s’ajouter des biens immatériels. Les gratiferias sont aussi l’occasion de concerts, d’ateliers de toutes sortes, de projections cinématographiques ou encore de séances de massage. Bien sûr, toutes ces activités sont proposées gratuitement.

Claudia Cordobes organise des marchés gratuits à San Fernanda, dans la province de Buenos Aires et s’amuse des réactions du public:

« Ceux qui viennent pour la première fois à un gratiferia le font par curiosité, un peu surpris, pour vérifier que tout est vraiment gratuit, comme on le leur a raconté ».

Sur sa page Facebook officielle, le projet regroupe plus de 3 800 personnes, et connaît un succès croissant. Le concept dépasse déjà les frontières de l’Argentine et s’exporte vers les pays voisins, au Chili, en Uruguay, au Brésil, en Colombie ou au Mexique. Ariel Bosio s’enthousiasme:

« Chaque jour, nous sommes un peu plus nombreux à adopter cette nouvelle forme de partage ».

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Vivre Autrement
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:16

je partage

 

source link

 

http://www.lesinrocks.com/wp-content/thumbnails/uploads/2013/11/valeursactuelles604-tt-width-604-height-412.jpg

 

 

La droitisation du débat politique et de la société n’est pas la seule explication au succès de Valeurs actuelles, fruit d’une stratégie tenant plus du marketing que du journalisme.

 

 

 

 

article à lire ici :  link

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc actualité
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 17:37

je partage

 

1396004_550484521697603_599577051_n.jpg

 

 

Une formidable imposture à alibi scientiste, nourrie de l'hystérie des bien pensants.
Ne donnez surtout pas à cette escroquerie, mais par contre si vous voyez des centres de collecte, allez les voir et parlez : vous verrez qu'ils n'ont aucun argument, sont complètement ignorants, y compris de la théorie scientifique et bien sûr des chiens vivisectionnés au laboratoire de l'école vétérinaire de Nantes.
J'espère que cette année les gens auront compris que les centaines de millions d'euro collectés n'ont pas guéri UN SEUL malade et qu'ils cesseront de collaborer avec complaisance à cette mascarade.


à lire :
link & link

 


Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc à savoir
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 17:15

je partage

 

source link

 

 

Daphné et Dalhia,deux vaches normandes voyagent avec des histoiresdans leur besace accompagnées de Thomas Carabistouille

 

http://1.bp.blogspot.com/-zibp819_u2w/UmPOWWkL2LI/AAAAAAAAC8U/Rzl_PL-Hfno/s320/DSCF3286.JPG

 

blog à découvrir link

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Vivre Autrement
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 16:56

je partage

 

source link

 

 

 

 

Le Toit de la maison Hippomobile !

22 Juillet 2013 001.JPG

*

22 Juillet 2013 006.JPG

*

22 Juillet 2013 008.JPG

*

22 Juillet 2013 011.JPG

*

22 Juillet 2013 013.JPG

*

22 Juillet 2013 014.JPG

BRAVO  aux travailleurs

 

Retrouvez toutes les photos de sa construction, dans l'album Roulotte.

***

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Vivre Autrement
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 09:19

je partage

 

source : link

 

 

 

 

En terme d’inspiration, je crois avoir fait la découverte d’un couple qui dépasse tout ce que je pouvais imaginer !

Deux amoureux, une envie d’habitat inondé de lumière naturelle, de la recherche, de l’aventure, du travail et de l’imagination.

Voilà ce qu’il faut pour concevoir une maison vibrante en plein milieu des montagnes…

Je ne suis pas une novice en matière d’écoconstruction, il n’y pas vraiment besoin d’essayer de me convaincre  en quoi que ce soit !

Je connaissais déjà  les Earthships, les tiny-houses, les cob houses…. Mais là je trouve cela vraiment vraiment incroyable.

Cette maison est un petit paradis pour tous les tourtereaux, rêveurs, artistes, utopiques…. de ce monde !

Moi personnellement je n’aurais vraiment pas besoin de plus…

Ce n’est pas un palace, ce n’est pas le luxe mais c’est tout sauf un taudis ou une cabane !

C’est unique, c’est beau, ça ne coûte rien, c’est stylé, vibrant, brillant, inspirant, c’est juste incroyable…

Une petite maison avec un mur de fenêtres de près de 5 mètres de haut qui permet une vison à 180 degrés sur les collines pour se laisser aller au jeu de la contemplation et de la création !

Je n’en reviens pas qu’ils aient réussi à faire une telle maison pour si peu d’argent.

J’imagine qu’ils ont du y passer un temps monstre mais leur foi et leurs envies devaient dépasser toutes les plus grandes montagnes du monde…

Malheureusement cette jolie maison n’est pas vivable tout le long de l’année mais 500 $ pour des vacances d’été et plus, ce n’est pas cher payé !

Encore une fois c’est un exemple à suivre en matière de possibilité !

Quand on veut, on peut…

Il faut croire en nos rêves, en nos désirs et espoirs… Il n’y a rien de plus beau !

Ne vous laissez jamais freiner par quoi que ce soit ou qui que ce soit !

Croyez en vous, en vos projets et en la vie, travaillez fort et faites tout ce que vous entreprenez avec le cœur et vous obtiendrez de résultats surprenants et exemplaires.

Je vous laisse avec cette petite vidéo qui va certainement vous faire rêver comme j’ai rêvé!

En passant, voici une belle phrase de Marc Levy!

Faites de beaux rêves.

«  Rien n’est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables. Il faut souvent résoudre plusieurs équations pour admettre un nouveau raisonnement. C’est une question de temps et de limites de nos cerveaux. Greffer un coeur, faire voler un avion de trois cent cinquante tonnes, marcher sur la Lune a dû demander beaucoup de travail, mais surtout de l’imagination. Alors quand nos savants si savants déclarent impossible de greffer un cerveau, de voyager à la vitesse de la lumière, de cloner un être humain, je me dis que finalement ils n’ont rien appris de leurs propres limites, celles d’envisager que tout est possible et que c’est une question de temps, le temps de comprendre comment c’est possible. »


à lire aussi link

 
 
Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Vivre Autrement
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 13:05

1456017_545071715569220_1827287966_n.jpg

 

 

 
Un petit calcul simple suffit ensuite à établir la dangerosité comparée de ces deux populations :

Concernant la schizophrénie, on peut estimer le nombre de malades en France entre 400 et 600 000.
On dénombre 1400 000 chasseurs inscrits à une fédération. Leur activité ne dure cependant que de Septembre à Février, environ six mois par an ; la maladie mentale s’exprime hélas tout au long de l’année : pour établir une comparaison pertinente nous devrons doubler fictivement le nombre d’accidents de chasse mortels, soit 40 cas/an.

Nous obtenons donc une mortalité induite par individu :
-> Chasse extrapolée sur 12 mois : 40 morts pour 1 400 000 chasseurs, soit 0,0000285 accident mortel par chasseur.
-> Psychoses chroniques : 12 morts pour 600 000 malades, soit 0,00002 homicide par malade.

Il en résulte donc que le chasseur est plus dangereux que le malade mental !
Remarque : il n’a pas été pris en compte le fait que la chasse n’est ouverte qu’un à deux jours par semaine, par exemple, durant la saison d’ouverture, ce qui augmente clairement le degré de dangerosité du chasseur…
Comparons maintenant le traitement par les médias des malades mentaux vs les chasseurs :

La population de malades mentaux a été surexposée par les médias et les plus hautes autorités du pays comme étant une fraction dangereuse nécessitant surveillance et méfiance.
La population de chasseurs attire traditionnellement une réelle sympathie, notamment dans le monde rural ou semi-rural, elle ne suscite guère les critiques que de quelques militants écologistes et bénéficie plutôt d’un regard bienveillant des politiques qui y voient une réserve d’électeurs facile à satisfaire.


source : Contre la libre circulations des chasseurs dans l'espace public qu'est la nature!
Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Animaux
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 09:48

je partage

 

source link

 

 

 

 

http://md1.libe.com/photo/539646-un-opposant-au-projet-d-aeroport-de-notre-dame-des-landes-le-4-mai-2013-a-nantes.jpg?modified_at=1383744620&width=825

 

Un opposant au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 4 mai 2013 à Nantes. (Photo Damien Meyer. AFP)

 

 

 

 

Adapter l'actuel site nantais à une augmentation du trafic coûterait 685 millions d'euros, contre 556 millions pour le futur site, très contesté, selon la Direction de l'aviation civile.

 

Le maintien en l’adaptant de l’actuel aéroport de Nantes coûterait plus cher que son transfert vers le site contesté de Notre-Dame-des-Landes, affirme la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) dans une étude réalisée à la demande de la commission du dialogue et rendue publique mercredi par la préfecture de Loire-Atlantique.

 

Selon la DGAC, pour adapter l’actuel aéroport de Nantes Atlantique, situé au sud-ouest de la ville, à une progression attendue du trafic à 5 puis 9 millions de passagers, les travaux envisagés coûteraient 685 millions d’euros. Il faudrait y ajouter 140 millions de travaux préparatoires et de pertes d’exploitation, soit un total de 825 millions d’euros.

A comparer au coût de 556 millions d’euros de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, tel qu’estimé en 2010, au moment de l’attribution de sa concession au groupe Vinci, avant les aménagements du projet demandés en avril 2013 par la commission du dialogue. Cette commission a été mise en place par le gouvernement dans l’espoir d’apaiser les tensions autour du projet prévu à une vingtaine de km au nord de Nantes.

 

suite ici : link

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc Z.A.D.
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche