Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 09:35

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Vue aérienne du parc national Yasuni, en Equateur.

Vue aérienne du parc national Yasuni, en Equateur. DOLORES OCHOA/AP/SIPA

 

 

PLANETE - Le projet Yasuni, qui devait éviter l'exploitation du pétrole dans une zone protégée de la forêt amazonienne, a échoué...

Le 15 août, les écolos du monde entier ont pris une douche froide. L’Equateur exploitera bien le pétrole enfoui sous la réserve écologique du parc Yasuni, en pleine forêt amazonienne. Le projet Yasuni-ITT lancé par le président Rafael Correa en 2007, qui consistait à ne pas exploiter le pétrole en échange d’une compensation financière à hauteur de 50% du manque à gagner, soit 2,7 milliards d’euros, a fait long feu.  Le président équatorien a demandé l’autorisation au Congrès jeudi dernier d’exploiter les 800 à 900 millions de barils de brut reposant sous une région parmi les plus riches en biodiversité de la planète.

«Le monde nous a lâchés»

«Le monde nous a lâchés», a déclaré Rafael Correa à la télévision. Le projet Yasuni reposait en effet sur une participation financière internationale: gouvernements, régions, entreprises et même particuliers du monde entier étaient appelés à verser de l’argent sur un fonds géré par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Mais les promesses de don ne se sont pas concrétisées: selon le président équatorien, seuls 13,3 millions de dollars, soit 0,37 % des fonds espérés, ont été versés.

Pour Romain Pirard, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), cet échec était prévisible. «Les projets innovants ne sont pas légion, donc les donneurs se sont précipités pour le soutenir, mais en grattant un peu, on voyait bien que le projet était bâti sur des fondations peu stables», estime le chercheur. Pour lui, faire jouer l’argument des 400 millions de tonnes de CO2 qui seraient dégagées dans l’atmosphère par l’exploitation du pétrole de Yasuni pour attirer des fonds destinés à la lutte contre le changement climatique était une idée fallacieuse car «dans l’avenir, soit toutes les ressources fossiles du monde seront exploitées, ce qui donnerait une valeur extraordinaire au pétrole de Yasuni, soit on se reportera sur d’autres sources de pétrole dans le monde et les émissions de CO2 seront équivalentes».

Des zones trop rentables pour être protégées

Taxé de chantage ou de greenwashing par ses détracteurs, le projet Yasuni-ITT met surtout en lumière le manque de fonds dédiés à la protection de la biodiversité dans le monde. «Seul le  volontarisme politique et des prétextes éthiques ou moraux permettraient de préserver les écosystèmes, mais si on suit un raisonnement comptable, il n’y a pas réellement de moyen de préserver ces zones qui seront toujours plus rentables exploitées que préservées», déplore Romain Pirard.

Même si Rafael Correa a précisé que l’exploitation du pétrole ne pourrait se faire au maximum que sur 1% de la surface du parc national, les experts redoutent que les espèces uniques au monde d’oiseaux, d’amphibiens ou de singes qui vivent dans le Yasuni ne disparaissent. Sur un seul hectare de cette forêt poussent trois fois plus d’espèces d’arbres que dans toute l’Amérique du nord et 11.000 indigènes quechuas et huaorani vivent sur ces terres. 

 

*Audrey Chauvet

 
Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 06:31

je partage

 

source : link

 

je cite : « La chasse en Haute-Savoie se porte bien, tant en nombre de pratiquants, que de leur renouvellement, avec de plus en plus de jeunes qui nous rejoignent - sans doute l'effet de nos actions pédagogiques menées dans les écoles..."

 

!!!!!!!!!!!!

 

 

Une nouvelle saison de chasse prometteuse

 


jeudi 06.09.2012, 14:00

Le deuxième dimanche de septembre marquera le lancement de la saison pour les chasseurs haut-savoyards. (Photo Guillaume Coursat)
Le deuxième dimanche de septembre marquera le lancement de la saison pour les chasseurs haut-savoyards. (Photo Guillaume Coursat)

 

Ce dimanche 9 septembre, 8 000 nemrods haut-savoyards pourront à nouveau assouvir leur passion. Cette saison de chasse durera quatre mois, jusqu'au 20 janvier 2013, et s'annonce fructueuse.


Au sein de la Fédération départementale des chasseurs, basée à Villy-le-Pelloux, on attend cette ouverture avec impatience  : malgré un hiver long et des conditions météo printanières plutôt capricieuses, l'état des populations des grands et petits gibiers est en effet satisfaisant. « On s'attend même à une meilleure saison pour le petit gibier », renchérit le président André Mugnier.


« Dans tous les cas, ça s'annonce sous les meilleurs auspices. »

A cela une raison, pour le président Mugnier : « La chasse en Haute-Savoie se porte bien, tant en nombre de pratiquants, que de leur renouvellement, avec de plus en plus de jeunes qui nous rejoignent - sans doute l'effet de nos actions pédagogiques menées dans les écoles. Nous constatons aussi que les femmes sont en nombre croissant. Nous avons également mis en place une gestion des espèces efficace et respectueuse qui porte désormais ses fruits. »

Urbanisation galopante Restent malgré tout quelques ombres au tableau pour le président de la fédération haut-savoyarde : « Nous sommes confrontés depuis plusieurs années à un phénomène qui s'amplifie : les territoires naturels sont grignotés régulièrement par l'urbanisation.Et si nous nous inscrivons aujourd'hui comme un acteur incontournable de la préservation des territoires ruraux et de la nature alpestre, force est de constater que le dynamisme économique, démographique et touristique du département pose problème. »

Un problème qui sera largement abordé en 2013 lors des États généraux de la chasse en Haute-Savoie, un événement voulu par André Mugnier : « Cette manifestation réunira tous les acteurs concernés par la chasse. Ce sera l'occasion d'imaginer ce qu'elle sera dans vingt ans, de quelle façon nous pourrons exercer notre passion, quel rôle nous pourrons jouer dans la préservation de notre patrimoine naturel. »

Autre thème qui devrait également alimenter les débats : la présence du loup sur nos territoires.
« Je suis ce dossier depuis 1999, y compris au niveau national », souligne André Mugnier. « Nous sommes aujourd'hui face à un développement des meutes, auquel il faut répondre. Pour ma part, je prône un plan de régulation, établi par massif. » Là aussi l'actualité sera intense l'année prochaine puisque le "plan loup" 2013-2017 devra être arrêté.


Toujours d'actualité également, les dégâts causés par les sangliers aux cultures : « Les choses s'améliorent grâce à notre action sur le terrain, qui s'avère efficace », estime le président de la fédération.

« Avec 135 000 euros d'indemnités versées aux agriculteurs par les chasseurs pour l'année 2011, nous sommes parmi l'un des départements qui enregistre désormais le moins de dégâts dans ce domaine. »

 Plus généralement, avant le grand jour, ce dimanche 9 septembre, André Mugnier tient enfin à rappeler quelques règles essentielles : « J'appelle chacun à la vigilance, au respect des règles élémentaires de sécurité et de bonne entente avec les autres utilisateurs de la nature. »

 Une nature parfois capricieuse : « Sédentaires, migrateurs, de plaine ou de montagne, les animaux sauvages ne subissent pas tous de la même manière les aléas climatiques qui impactent leur survie hivernale et la réussite de leur reproduction », relèvent ainsi les techniciens de la fédération.  

« Les conditions hivernales 2011/2012, bien que rigoureuses, ne semblent pas avoir partout touché trop fortement les ongulés qui ont sans doute, aussi, su profiter pleinement de l'abondante fructification forestière de l'année passée. La succession d'épisodes pluvieux de la fin du printemps n'a pas arrangé les agriculteurs, contraints de retarder les périodes de fenaison. En revanche, elle a fait le bonheur des chevrillards, levrauts et autres oiseaux nichant au sol. »


CYRIL BELLIVIER

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

merci de bien vouloir prendre le temps de signer cette pétition :

 

 

 

 

http://www.aspas-nature.org/agir/petitions/non-aux-chasseurs-dans-les-ecoles/

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 16:22

je partage

 

source : link

 

 

 

 

http://storage.canalblog.com/32/56/640747/73732517.jpg

 

 

 

 

Le projet piloté par une agence de communication britannique fait réagir...

Après l'homme sandwich, voici venu le temps de l'homme borne Internet.

Une agence de communication britannique a en effet eu l'idée de transformer des sans-abri en bornes Internet.

Cette expérimentation a été lancée à l'occasion du festival South by Southwest (SXSW), qui s'est ouvert samedi et se tient jusqu'au 18 mars, à Austin au Texas, dans le sud des États-Unis.



Cette agence, Bartle Bogle Hegarty (BBH), a lancé l'expérience en dotant treize SDF volontaires d'émetteurs de réseau internet (MiFi) de 4ème génération, les habillant de tee-shirts signalant l'initiative.

Le passant tenté peut réclamer une connexion d'excellente qualité pour son ordinateur, sa tablette ou son téléphone, qu'il paie via Internet le prix qu'il souhaite.

L'ensemble des profits est reversé au SDF.


Initiative de mauvais goût



BBH a expliqué vouloir «moderniser» le concept du SDF vendeur de journaux rédigés par des sans-abri.

«Combien de fois voit-on quelqu'un "acheter" un journal, pour finalement le laisser au sans-abri? [...] Pourtant le modèle n'est pas cassé en soi. C'est seulement le produit qui est archaïque», a indiqué l'agence sur son site Internet.

Mais des internautes ont trouvé l'initiative de mauvais goût.

«Ce n'est pas en soi une bonne idée d'utiliser des personnes défavorisées, marginalisées dans la société, pour rendre plus pratique l'accès de personnes majoritairement blanches, forcément plus riches, à leurs comptes sur les réseaux sociaux», a réagi sur le blog de BBH un internaute appelé John.



«Vous transformez les SDF en équipement», écrivait Simon, un autre internaute. «C'est un exemple de la façon dont le capitalisme exploite n'importe quelle ressource en vue d'un avantage concurrentiel», déplorait un troisième, David Byrne.


Faire parler de la situation des sans-abri

Le directeur de l'innovation de BBH, Saneel Radia, s'est défendu en se réjouissant que l'initiative ait fait parler de la situation des sans-abri.

Il a concédé que l'idée aurait pu aller plus loin, en envoyant les internautes vers un site conçu par les SDF.

«Hélas, nous n'avons pas pu nous permettre de créer une page d'accueil personnalisée, parce que la connexion se faisait par un appareil que nous n'avons pas fabriqué», a-t-il dit.

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 07:22

je partage

 

source : link

 

interrogation

 

PETA s’intéresse à la sueur qui se dépose sur les serviettes de George Clooney pendant ses séances de sport;  les produits de la transpiration de l’acteur pourraient selon PETA être utilisés pour élaborer une nouvelle recette de tofu.

 

PETA a donc envoyé un courrier pour lui demander la permission de créer la fameuse recette, affirmant notamment que les fans seraient ravis à l’idée de pouvoir manger du Clofu, un tofu spécial au goût de George Clooney.


Ce projet "Clofu" montre encore une fois à quel point PETA est une association à la stratégie délirante et totalement coupée de la réalité.

 

Le pire dans cette histoire étant que Clooney n’est pas vegan, ni même végétarien…

 


Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 16:47

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Jeudi 22 mars 2012

 

 

 

 

Nourrir les personnes sans abri est illégal

dans les grandes villes américaines

 
Que feriez-vous si vous croisiez quelqu'un dans la rue qui n'a rien eu à manger depuis plusieurs jours ?
Donneriez-vous à manger à cette personne ?
Et bien la prochaine fois que vous aurez cette impulsion vous feriez mieux de vérifier s'il est toujours légal de nourrir un sans abri.
Nourrir les gens sans abri est devenu illégal dans les grandes villes américaines.
D'autres villes ne l'ayant pas déclaré interdit ont mis tellement de préalables pour ceux qui veulent nourrir les sans abri (acquérir des permis coûteux, faire les courses, préparer les repas, etc,) que cette action est devenue hors d'atteinte pour la plupart des gens.
Certaines villes font ces choses car elles se sentent concernées par les ''risques sanitaires'' entraînés par la distribution de nourriture par des ''bonnes âmes''.
D'autres villes passent ces lois parce qu'elles ne veulent pas de sans abri rassemblés dans les centre ville où ils savent être nourris.
Mais à une époque où la pauvreté et la dépendance au gouvernement atteignent des niveaux record, est-ce vraiment une bonne idée d'interdire aux gens d'aider ceux qui ont du mal ?

Ce n'est qu'un autre exemple montrant que notre pays est obsédé par le contrôle.
Il semble que c'est le travail du gouvernement et de personne d'autre de prendre soin de tout le monde.

Mais voulons-nous vraiment avoir une nation où il faut obtenir une permission du gouvernement avant de pouvoir faire le bien à vos compatriotes ?

Ce n'est pas comme si le gouvernement ''sauvait'' ces gens sans abri.
Les refuges pour sans abri de la nation refusent du monde chaque soir parce qu'ils n'ont plus de place.
Il y a de nombreux sans abri qui ont la chance de pouvoir le faire chaque soir pendant l'hiver.

Parfois un sandwich à point nommé ou un bol de soupe chaude peuvent faire un monde de différence pour une personne sans abri.
Mais de nombreuses cités américaines ont décidé que nourrir ces gens-là est une telle menace qu'elles ont préféré mettre en vigueur des lois pour s'assurer que cela n'arrivera pas.

C'est complètement tordu.
En Amérique aujourd'hui, il faut une ''permission'' pour faire presque tout.
Nous sommes censés être une terre de liberté, mais ces temps-ci les bureaucrates du gouvernement ont transformé nos droits en ''privilèges'' qu'ils peuvent révoquer n'importe quand.

Ce qui suit, des exemples pour quelques-unes des grandes villes américaines qui ont tenté de rendre illégal de nourrir les sans abri...

Philadelphie

Le maire Nutter, vient d'interdire de donner à manger aux sans abri dans de nombreux lieux de Philadelphie où il est connu que les sans abri se rassemblent.

Le maire de Philadelphie Michael Nutter a annoncé l'interdiction de nourrir un grand nombre de sans abri et de gens affamés dans des sites à et près du parking Benjamin Franklin.

Le maire impose l'interdiction sur tout don de nourriture en extérieur à un grand nombre de gens sur les parkings de la ville, y compris Love Park (le parc de l'amour!) et celui de Ben Franklin, où il n'est pas inhabituel à des groupes d'assistance d'offrir de la nourriture gratuitement.

Nutter dit que le don de nourriture manque aussi bien de bonnes conditions sanitaires que de dignité.

 

Orlando

En juin dernier, un groupe d'activistes d'Orlando, en Floride était arrêté par la police pour donner à manger à des sans abri en défiant l'ordonnance de la ville...

La semaine dernière, douze membres du groupe activiste ''Nourriture plutôt que des bombes' ont été arrêtés à Orlando pour avoir nourri gratuitement des groupes de sans abri dans un parc de la ville. Ils agissaient en défiant une ordonnance municipale controversée qui octroie des permis pour que des groupes distribuent de la nourriture dans les parcs dans un rayon de 4 km autour de l'hôtel de ville. Chaque groupe n'a droit qu'à seulement deux permis par parc et par an ; le groupe ''Nourriture plutôt que des bombes'' a déjà dépassé son quota. Ils installent leur buffet végétarien au lac Eola en sachant qu'ils seront probablement arrêtés.

 

Houston

À Houston, un groupe de chrétiens a reçu récemment l'interdiction de distribuer de la nourriture aux sans abri, et on leur a dit qu'on ne leur accorderait pas de permis pour le faire à l'avenir même s'il le sollicitait...
Bobby et Amanda Herring ont passé plus d'un an à procurer tous les jours de la nourriture aux sans abri de Houston. Ils les ont nourri, nettoyant derrière eux et la distribution des repas chauds s'est toujours passée paisiblement sans qu'un seul crime soit commis, a dit Bobby Herring.

Cela s'est terminé il y a deux semaines quand la cité a fermé son ''Nourris un ami'' par absence de permission. Et les responsables de la ville disent que le couple n'en obtiendra probablement pas.

''Nous ne savons pas vraiment ce qu'ils veulent, nous pensons juste qu'ils ne veulent pas que nous nourrissions les gens à cet endroit-là, a ajouté Bobby Herring.
Dallas...Las Vegas..

Et New York City


New York City a interdit tout don de nourriture dans les centres d'hébergement de sans abri gérés par le gouvernement parce que les bureaucrates considèrent que la nourriture donnée n'est pas assez ''nutritive''.

Oui, sans rire.

Extrait d'un récent article de Fox News...
Pour l'administration Bloomberg (nom du maire de New York, NdT) la ''police de la nourriture'' prend tout son sens par le blocage des dons de nourriture à toutes les installations gérées par le gouvernement qui s'occupent des sans abri de la ville.

Conjointement avec un groupe de travail de la mairie et les services de santé, le département des services de santé a récemment commencé à appliquer de nouvelles lois nutritionnelles pour la nourriture servie dans les hébergements de la ville. Comme le département de la santé ne peut évaluer le contenu nutritionnel des dons de nourriture, les centres d'hébergement doivent refuser les bons Samaritains.
Incroyable, non ?

Les bureaucrates font officiellement la loi.

En Amérique aujourd'hui, il semble que presque tout soit illégal.

Une église de Louisiane a récemment reçu l'ordre d'arrêter de distribuer de l'eau parce qu'elle n'avait pas la permission du gouvernement.

Bien, je ne sais pas pour vous, mais je suis sûr que je vais quand même offrir un verre d'eau froide à quelqu'un s'il en a besoin que j'ai ou non la permission.

C'est comme si le bon sens avait complètement disparu de cette nation.

Dans le New Hampshire, on a poursuivi une femme en justice parce qu'elle avait planté des fleurs dans son propre jardin.

C'est le genre de choses qui me rend heureux d'avoir déménagé vers un endroit beaucoup plus rural.
Là, les gens du coin sont beaucoup moins stressés.

Ceux qui malheureusement adorent faire une micro-gestion des autres continuent d'avoir la main haute sur l'Amérique.
En janvier dernier, 40.000 nouvelles lois sont entrées en vigueur partout en Amérique.
Les hommes politiques continuent de nous abreuver de vagues de règlements et de lois sans fin.

Tout ceci fait de l'Amérique un endroit bien désagréable à vivre.

 

The Economic Collapse

 

Traduit par Hélios
Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 06:07

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Publié le 28 février 2012.

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/jdn/2012-02/2012-02-28/article_photo_1330441081270-1-HD.jpg

 

Un phoque en Allemagne en 2012 Carsten Rehder afp.com

 

 

 

 

MOSCOU - Les Russes pourraient bientôt acheter dans leurs supermarchés des conserves de viande de phoque, ce qui permettrait par ailleurs de réduire la prolifération de ces mammifères qui consomment trop de poisson, a dit à l'AFP une experte russe.

 


"Nous avons mis au point des technologies permettant de fabriquer des conserves à partir de la viande, du coeur et du foie de phoque", a déclaré Zinaïda Ledeniova, de l'institut de recherches Guiprorybflot, spécialisé dans la pêche.


Selon cette spécialiste, la population de phoques, qui se nourrissent de poisson, a explosé ces derniers temps.


"Les phoques mangent plus de poisson que ce que les hommes capturent dans le cadre de la pêche industrielle", a souligné Mme Ledeniova.


Dans ce contexte, ce projet "devrait être très utile et économiquement avantageux".


L'institut a obtenu un brevet et attend désormais l'approbation de l'Agence fédérale russe de pêche pour commencer la fabrication et la commercialisation de ces conserves, a-t-elle précisé.


La Russie a interdit en 2011 le commerce des peaux de phoques du Groenland, après avoir mis un terme à la chasse aux bébés phoques âgés de moins d'un an en 2009.

 


 

© 2012 AFP
Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 19:19

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Les règles de modération du réseau social interdisent de mettre en ligne

des photos d'allaitement maternel.

«The Guardian» contre-attaque.

 

 



Amelia tête sa mère juste après sa naissance, à Klaten, Indonésie. - Photo Dwi Oblo REUTERS

 

 

 

Facebook et la censure puritaine, ce n'est pas nouveau, il n'est pas rare qu'une page ou qu'un compte soit supprimé sans préavis, et sans autre information que «vous n'avez pas respecté les conditions d'utilisation».

 

Réagissant aux règles de modération du réseau social et à l'interdiction notamment de montrer des femmes en train d'allaiter, le Guardian a demandé à ses lectrices de leur envoyer des photos et se pose la question: vraiment, est-ce choquant ?

 

N'est-ce pas, au contraire, beau et naturel ?


La semaine dernière, le site américain Gawker a en effet révélé pour la première fois la politique de modération, forcément extrêmement compliquée pour le réseau social au plus de 800 millions de membres.

 

Pour le «sexe et de la nudité», la liste des interdits est longue, voici les principaux :


• Aucune activité sexuelle évidente, même si les parties sont cachées par des mains, des vêtements ou autres choses ;


• les bisous sont autorisés, même pour les personnes du même sexe ;


• les enfants nus sont interdits, même dans des dessins animés ;


• les viols et les agressions sexuelles dans toutes ses formes ;


• l'allaitement maternel sans vêtements ;


• les gens utilisant les toilettes ;


• les cameltoes trop évidents et le pendant masculin, le moose knuckl. (ndlr: camel toe désigne la forme des lèvres d'une femme sous des vêtements moulants, forme qui ressemblerait à des pattes de chameau) ;


• la zoophilie, la pédophilie et la nécrophilie, et leurs versions dessinées ou animées ;


• les sex toys, dans un contexte où ils sont utilisés ;


• la sexualité fétichiste sous toutes ses formes ;

 


Si certaines paraissent évidentes, d'autres surprennent évidemment.

 

Pour la militante Rowan Davies, dans une tribune publiée sur le Guardian, le combat contre la censure des tétons féminins est symbolique, puisque comme il est très compliqué d'allaiter sans se dénuder un minimum, une société «qui n'est pas prête à accepter le fait de voir un bout de téton est une société qui n'est pas prête à accepter l'allaitement maternel».

 

En 2008, des photos d'allaitement censurées avaient fait déjà polémique et des jeunes mères avaient manifesté devant le site de l'entreprise à Palo Alto.

 

Un site regroupant des dizaines d'images bannies a ensuite été créé.  

 

«Hey Facebook, l'allaitement maternel n'est pas obscène», déclare-t-il.


Comme l'explique Gawker, Facebook est finalement dans le respect strict des lois en vigueur pour que le site soit classé «13 ans et plus» aux Etats-Unis.

 

L'une des responsables de Facebook, Sonia Flynn, a répondu au Guardian.  

 

«Nous sommes d'accord, l'allaitement maternel est quelque chose de naturel, et nous sommes fiers que de nombreuses mères choisissent de partager cette expérience sur Facebook», explique-t-elle.

 

Cependant «nos règles sont basées sur les mêmes standards qui s'appliquent pour la télévision et les journaux, et elles sont conçues pour répondre au besoin d'une communauté de 845 millions de membres qui inclut des utilisateurs de 13 ans», continue-t-elle.


De manière générale, le réseau social cherche surtout à respecter les lois des différents pays pour éviter d'avoir des problèmes, même si ces règles sont peu démocratiques :

toutes critiques d'Atatürk ou d'éloges du PKK, le parti kurde indépendantiste en Turquie, sont ainsi interdits.


La modération, fondée principalement sur le signalement des «fautes» par des membres, est sous-traitée par l'entreprise oDesk qui paye une misère des employés à travers le monde, notamment au Maroc, pour faire le boulot.

 


Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 06:55

je partage

 

source : link

 

 

 

 

Depuis quelques jours, Marine le Pen a tenté de mettre au cœur de la présidentielle un débat malsain. Elle s'est saisie de la souffrance animale uniquement pour stigmatiser la population musulmane. Cette méthode est dangereuse, non seulement parce qu'elle met en cause des citoyens, mais surtout parce qu'elle détourne l'attention de la cause animale. Je veux remettre l'animal au centre de ce débat.

 

 


En réduisant la souffrance animale à la seule technique de l'abattage, l'instrumentalisation frontiste est totale. Les pratiques brutales, cruelles, indignes que subissent les animaux vont en réalité des méthodes d'élevage à leur transport, de l'abattage bien sûr, à l'exploitation sauvage des bêtes dans les animaleries, les cirques ou encore à l'expérimentation dans la recherche scientifique.


Toute personne qui occulte ces aspects ne traite pas la souffrance animale dans son ensemble. L'élevage intensif, par exemple, illustre le rapport cruel que l'on entretient avec les animaux. Confinés dans des cages, mutilés, certains poulets ne voient jamais la lumière du jour. Des porcins, sevrés trop tôt, finissent par manger la queue de leur congénère. Pire que cela, l'élevage intensif amène à effectuer une sélection des races d'animaux les plus productives.


Le transport des animaux est lui aussi extrêmement choquant. Entassés comme une marchandise quelconque, les animaux sont maltraités pour accélérer chargement et déchargement.


Donner un nouveau statut à l'animal


Sans faire la liste effrayante de toutes les pratiques dégradantes pour les animaux, il convient d'élever le débat et de poser la question de la relation au vivant dans ce monde. Le modèle productiviste a contribué à occulter l'animal comme sujet et à le traiter de facto comme objet.

C'est pourquoi, avec les écologistes rassemblés autour de ma candidature, nous militons pour ne plus nous contenter de symboles. La protection des animaux ne doit pas simplement égayer une campagne ou servir de prétexte fallacieux à des candidatures en mal de combats, nous voulons que le droit des animaux devienne un enjeu national.

C'est pourquoi, je m'engage à donner un nouveau statut à l'animal, faisant passer celui-ci de « bien meuble » à celui d'être vivant tout simplement. C'est une question de bon sens qui ne peut qu'amener à grandir l'humanité.


Le droit à un repas végétarien équilibré


Il existe des méthodes de production, des pratiques d'élevage, des normes plus respectueuses du vivant et du bien-être des animaux. Mais il faut aller au-delà et questionner notre consommation de viande et notre régime alimentaire. Si certains continuent à manquer de tout, les Françaises et les Français en général mangent une quantité de viande bien supérieure aux standards d'une alimentation saine.

C'est aussi cette surconsommation qui enferme l'élevage, le transport ou l'abattage des animaux dans une logique industrielle, qui rime bien souvent avec souffrance. Ainsi, lutter contre la souffrance animale, c'est aussi garantir à chacune et chacun, dans la restauration collective, le droit à un repas végétarien équilibré.

J'appelle les Françaises et les Français sincèrement préoccupés par la question de la souffrance animale à dénoncer la manipulation de Marine Le Pen et à élever le débat. C'est à cette condition que le débat présidentiel fera avancer la cause animale plutôt que la haine de l'autre.

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 06:46

je partage

 

source : link

 

 

 

 

L'avocat Wallerand de Saint Just, porte-parole de la candidate du FN à la présidentielle, Marine Le Pen, a annoncé jeudi avoir déposé une plainte contre X auprès du procureur de la République de Nanterre sur la vente de viande halal.

 

 

De la viande halal dans un magasin à Nanterre


Dans un communiqué, M. de Saint Just indique que cette plainte a été déposée jeudi matin "à la requête de deux associations, l'une de protection des consommateurs, l'autre de défense des animaux, pour l'infraction de tromperie sur les qualités substantielles des marchandises vendues et pour l'infraction d'actes de cruauté envers des animaux domestiques".


"Cette plainte fait suite aux révélations du reportage diffusé la semaine dernière par l'émission +Envoyé spécial+ (sur France 2) et aux confirmations obtenues ensuite", précise-t-il.


Selon M. de Saint Just, "il est clair que les pouvoirs publics doivent se saisir de ce grave problème de santé publique et de protection des animaux" et "l'autorité judiciaire a les moyens d'enquêter".


Dans le texte de la plainte, on peut lire : ce dossier "démontre qu'en région parisienne, tous les abattages sont à 100% halal, que certainement une grande partie de la viande consommée en région parisienne est halal alors que cette proportion atteindrait 23% en France".


Il "apporte aussi la démonstration que le consommateur n'est en aucun cas averti de cet état de choses", ajoute M. de Saint Just, qui agit en sa qualité d'avocat des associations "Coordination francilienne de protection des consommateurs" et "Association francilienne de protection et de défense des animaux" et de leur représentant légal, Jean-François Jalkh, conseiller régional FN de Lorraine.


Marine Le Pen a lancé la polémique samedi en affirmant que "l'ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l'insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal".


Mardi, elle a assuré que trois des quatre abattoirs franciliens (le quatrième étant voué au porc, donc non halal) abattent les animaux selon ce rite.


"100% de la viande abattue en Ile-de-France est halal et 100% de la viande distribuée est suspecte, puisque je ne sais pas, ni vous, laquelle est halal et laquelle ne l'est pas", selon elle.

 

 


Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 07:21

je partage

 

source : link

 

 

 

 

L'ancienne première dame du Libéria Jewel Howard Taylor a déposé un projet de loi qui rend l'homosexualité passible de la peine de mort.

 

Jewel Howard Taylor est sénateur et l'ex-femme de l'ancien Président Charles Taylor.

 

L'Ouganda a récemment reprogrammé une loi anti-gay similaire controversée.


L'homosexualité est hors la loi dans 38 pays africains et punissable de la peine de mort en Mauritanie, au Soudan et dans le nord du Nigéria.


 

 

A propos de la loi anti-gay au Libéria, Mélanie écrit :


Comme je l'ai écrit à maintes reprises dans mon blog, il est à craindre que la loi “A mort les Gays” de David Bahati, actuellement devant le parlement ougandais, se répande dans d'autres parties de l'Afrique car elle est soutenue par la diffusion d'un mythe et d'une rhétorique anti-gay très forts. Il semble que l'idée d' “A mort les Gays” soit déjà très répandue, malgré les critiques importantes qui se sont élevées dans le monde entier. Lors de conversations l'année dernière, David Bahati a rapporté à Warren Throckmorton et à moi-même que d'autres nations africaines avaient exprimé leur intérêt pour sa loi contre l'homosexualité, connue maintenant comme la Loi “A mort les Gays”.

 

http://globalvoicesonline.org/wp-content/uploads/2012/02/gays_africajpg-297x300.jpg

 

 

Warren écrit :

Aucune date n'a encore été fixée pour les débats ou le vote. Les deux Chambres de la législature doivent valider la loi avant qu'elle ne soit envoyée à la signature ou au veto du Président.

Autant que je sache, au Libéria les peines encourues pour un crime de 1ère catégorie vont de 10 ans d'emprisonnement à la peine de mort. L'amendement est court et sans définitions.

Evan se demande pourquoi le Prix Nobel et Présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf reste silencieuse:

S'il est prouvé, un tel crime serait puni d'une peine allant de 10 ans d'emprisonnement à la peine de mort.

Et le prix Nobel Ellen Johnson Sirleaf reste silencieuse sur le sujet.

L'intérêt pour le sujet s'intensifie, sous la pression des Etats-Unis et du Royaume-Uni, qui considèrent, depuis plusieurs années,  que le droit des gays fait partie des droits de l'homme.

Les Etats-Unis devraient-ils réduire leur aide au Libéria ?

Les Etats-Unis fournissent une aide consistante au Libéria. La question est de savoir si nous voulons mettre notre argent là où où il y a des bouches à nourrir tout en réduisant l'aide à cause de cette question, alors même que l'influence américaine sur le continent s'affaiblit face aux investissements massifs de la Chine. Une telle position pourrait-elle être défendable face à l'électorat américain ? Le soutien aux mariages gay serait sans doute mitigé, mais je suis pratiquement sûr que la majorité des riches américains considéreraient la peine de mort pour sodomie comme une violation majeure des droits de l'homme.

 

Lettre de l'ancienne première dame du Libéria aux parlementaires libériens sur la loi anti-gay. Avec l'aimable autorisation de http://sebaspace.wordpress.com/.

 

 


Sebaspace pense que l'ancienne première dame n'est pas sincère :

Il semble que Mme Jewel Taylor a tiré une ou deux leçons des campagnes sur ce thème menées sans succès dans d'autres pays d'Afrique. Et elle sauve la face en cachant ses sentiments anti-gay derrière un discours qui pourrait faire croire qu'elle essaie d'empêcher les “mariages gay”.
—-

Vraiment ? Dans un pays où le texte de la loi est contre l'amour entre personnes du même sexe, la seule préoccupation de Mme Taylor est le mariage gay ? Pourquoi ai-je du mal à y croire ?

Boima J.V. Boima avertit :

Mais la loi, si elle est votée, pourrait avoir des implications économiques pour le Libéria puisque les puissances occidentales, dont les Etats-Unis et le Royaume-Uni, lient le droit des gays à l'aide accordée aux pays du tiers-monde, dont le Libéria.

Le projet de loi est arrivé sur le devant de la scène à la suite des appels répétés du Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-Moon et des puissances occidentales, qui pressent les chefs d'Etat africains de légaliser les mariages entre personnes du même sexe, au risque d'être privés d'aide étrangère au développement.

Les défenseurs des droits des gays et les sympathisants peuvent signer une pétition pour protester contre la loi “A mort les Gays” au Libéria :

Destinataire : Madame le Sénateur du Libéria Jewel Haward Taylor

Objet : Insister auprès du Sénateur Taylor pour ne pas promouvoir le vote d'une loi qui permettrait aux juges de punir de la peine de mort les actes homosexuels au Libéria

Au Libéria, pays d'Afrique de l'ouest, les couples gays, lesbiens, bissexuels et transsexuels luttent pour une reconnaissance légale. Cependant le Sénateur Taylor, qui a récemment proposé une loi qui rendrait les actes homosexuels punissables de mort, pourrait faire barrage à l'égalité. Le Sénateur Taylor doit cesser de prôner le vote d'une loi qui vise essentiellement à supprimer la vie de Libériens LGBT.

De nombreux chefs d'Etat africains prétendent que l'homosexualité est contre nature et contre l'Afrique. L'Afrique du Sud est une exception avec une constitution qui garantit la protection des droits des gays la plus complète au monde.

 

Ecrit par Ndesanjo Macha · Traduit par Marie Andre

Repost 0
Published by Loukoum & Cie - dans Truc J'hallucine !
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Loukoum
  • Le blog de Loukoum
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin à : écologie, protection des animaux et de la planète, végétarisme, véganisme, recyclage, vivre autrement...
  • Contact

Recherche